Le projet Décameron20/2.0

   

À l’origine du projet, il y a la littérature. Comme un désir d’échapper au monde, l’envie de le dire aussi, de dévoiler le mystère de la Création – et ses ratés – par la création elle-même.

Quelque part dans la Bible (Genèse 2,20), il est dit que l’homme en premier lieu nomma les animaux qui l’entouraient (Dieu les lui présenta « pour voir comment il les appellerait »). Il fit cela parce que le Verbe est nécessaire à l’intelligence du monde. Car nommer c’est aussi commencer à maîtriser le monde, à dominer ses peurs. La littérature est tout simplement le processus abouti de ce premier élan vital. Mais comme tout processus humain, il n’est pas simpliste et revendique au contraire une liberté absolue et n’obéit qu’aux règles que chaque écrivain se donne à lui-même. Il est créativité, ré-création et non obsession de nomenclature. Voici la première étape du projet.

Le confinement auquel chacun est soumis aujourd’hui n’est pas une nouveauté dans l’histoire de l’Homme. Il fut largement pratiqué lors des épidémies de peste au Moyen Âge, par exemple. L'un de ces épisodes nous est raconté par le grand écrivain florentin Boccace dans le fameux Décaméron.

En 1348, menacés par la peste, dix jeunes gens, sept filles et trois garçons, se retirent à la campagne pour une quarantaine (de quatorze jours, déjà !) salvatrice. Prisonniers d'un temps qui se fige et menace les esprits les plus solides, ils décident de combler l’absence de contact avec le monde en emplissant l’inquiétant silence nocturne de récits – par la littérature, en somme, comme une thérapie conjuratoire. Chaque jour, un roi ou une reine est désigné pour choisir un thème sur lequel chacun élaborera une histoire avant de la raconter aux autres lors de longues veillées. Le Décaméron est la réunion de cette production originale : en tout, dix récits chacun des dix jours consacrés à ce jeu littéraire (deux jours par semaine sont consacrés au repos). Cent récits qui ont traversé le temps et qui ont aussi influé sur notre perception du Moyen Âge et du tragique de l’épidémie de peste.

L’intemporel Décaméron est donc l’idée structurante du présent projet. C’est la seconde étape.

Les éditions Albiana proposent de mettre en place un fabuleux chantier littéraire commun. Chacun, guidé par le goût de la littérature partagée, peut participer en confiant à notre comité de lecture, spécialement constitué pour l'occasion,une nouvelle, un récit, un poème, une idée de lecture éclairante, un fragment de miroir personnel. Chacun de ces éclats intimes, publié sur notre site et relayé par nos outils de communication, viendra quotidiennement, grâce à la puissance de la littérature, illuminer l’obscurité actuelle. Émergera alors un instantané éclairant du phénomène que nous vivons collectivement malgré le confinement et la distanciation.

Les textes les meilleurs, plébiscités par les lecteurs, seront publiés, dès que le vent mauvais aura cessé, et constitueront une mémoire vivante, mais non éphémère, sous la forme d’un ouvrage, exceptionnel kaléidoscope d’une société résiliente grâce, entre autres, à la création.

Ce projet éditorial, intitulé aujourd’hui Décaméron20/2.0, est à la fois un hommage à la littérature salvatrice, celle d’hier et celle de demain, mais aussi à la créativité et à la puissance de l’humain pour peu qu'il soit rassembleur et solidaire.

  

3 catégories sont proposées

Le Décaméron libero : textes originaux sans contrainte de thème ni de style

Teorema : textes originaux créés autour d’une thématique

Mille et une nuits : textes oubliés ou des originaux 

 

Retrouvez les critères et modalités ici

     

Avis aux lecteurs
Un texte vous a plu, il a suscité chez vous de la joie, de l'empathie, de l'intérêt, de la curiosité et vous désirez le dire à l'auteur.e ?
Entamez un dialogue : écrivez-lui à notre adresse decameron2020@albiana.fr, nous lui transmettrons votre message !
        
    

Migliacciaru, la FORTEF... (souvenirs d’enfance) - Dominique Taddei

Dominique Taddei se souvient, comme Salvatore, du Cinema Paradiso de son enfance… à Mille-charrues, dans le Fiumorbu.

2377 views

Reclus ? Perclus ? Exclu ? - Yves Rebouillat

Yves Rebouillat conclut 48 jours de confinement : quand même, voir les autres… ce n’est pas rien !

946 views

Sommaire des textes publiés depuis le début du projet

Décaméron20/2.0 - Textes publiés - Mise à jour du 3 juin 2020

5991 views

A Mamma - Pierre-Jean Susini

Quand meurt la mère, le théâtre familial oscille entre drame et comédie. Una pezza di tiatru di Pierre-Jean Susini.

1172 views

Hôtels du monde entier - Dominique Taddei

Dominique Taddei, ancien navigant d’Air France, raconte quelques unes de ses rocambolesques (més)aventures dans les hôtels du monde entier.

639 views

Prughjetu puemi - Tiger Lily Keyser

Tiger-Lily Keyser ci offri a seguita di u so “Prughjetu puemi” natu in pettu à l’anima, tra l’amori e la morti.

1246 views

L’homme confiné : Des inconvénients du confinement et de ses avantages - Robert Colonna d’Istria

Le promeneur des temps figés, imaginé par Robert Colonna d’Istria, tire quelques leçons du confinement : la lucidité n’empêche pas le bonheur.

11027 views

Paradis perdu - Pierre Lieutaud

Pierre Lieutaud, emprunte à la comptine ses mots d’enfants et ses questions profondes pour évoquer le monde d’hier et celui « d’après »…

673 views

Suite marine - Sylvain Rivière

Depuis le Québec, Sylvain Rivière, envoie une nouvelle brassée de poèmes marins.

782 views

Pandorus, cité des lumières, en l'an 2336 - Vannina Bruna

Vannina Bruna livre un petit conte facétieux mais grave… ou  comment l’humanité faillit rater une marche en 2020…

821 views

U paracqua di Ziu Petru Santu - Jean Alesandri (trad. G. G Franchi)

Ghjuvan Ghjaseppu Franchi ci rigala una traduzioni di u racontu di Jean Alesandri… è Ziu Santu ritruvò u so versu urighjinali…

961 views

L'Odyssée, le chant oublié - Serge Ayala

Un mal épidémique mystérieux touche les compagnons d’Ulysse. Celui-ci doit trouver le remède. Non loin de Kurnos, sur l’île de la Gorgone… Serge Ayala a retrouvé ce beau chant homérique oublié.

756 views

Les fables de la pandémie - Robert Colonna d'Istria

L’homme confiné imaginé par Robert Colonna d’Istria tire quelques conclusions et perspectives morales du monde tel qu’il nous est apparu ces temps-ci dans toutes ses scandaleuses imperfections.

897 views

Le Visage - Marie-Catherine Raffalli

Le désespoir a un visage, il ne peut être oublié… car il est humanité. Une prose poétique de Marie-Catherine Raffalli

1106 views

Da core à core / Inseme dumane - Tittò Limongi

Eccu dinò dui puemuchji mandati da Tittò Limongi, scritti in tempu di sarratura...

819 views

Babilonia - Gianmarco Parodi

Gianmarco Parodi offre une fenêtre avec vue sur le jardin des mystères, jardin suspendu d’une Babylone moderne. Un conte écologique et philosophique... (Traduction française à la suite)

623 views

Retour au tragique - Robert Colonna d'Istria

L’homme confiné scrute le monde tel qu’il est/était… et l’impact du séisme du coronavirus.

752 views

Dr Negro ! - Dominique Taddei

Dominique Taddei égrène ses souvenirs… Au menu d’aujourd’hui : une baruffa dans un airbus !

1203 views

Ciucciarella è Grisgione - Cathy Campana

Cathy Campana ci fà cunnosce dui ghjatti, veri bataloni…. Ciucciarella è Grisgione.

1117 views

Textes bouclés - Prochaines publications le lundi 11 mai

Le bouclage du Décameron20/2.0 a eu lieu ce dimanche 3 mai, mais nous continuons de mettre en ligne ceux déjà reçus à cette date et retenus par le comité de lecture.

385 views

Débordements - Anouk Langaney

Nino, l’enfant qui voulait voir la mer… une grande aventure de plein confinement, racontée par Anouk Langaney.

873 views

Par-delà le mal - Robert Colonna d’Istria

L’homme confiné de Robert Colonna d’Istria, en Candide moderne, regarde le monde autour de lui… celui d’avant aussi. Que sera celui de demain ?

620 views

« Il y est né, il y est mort. » Une virgule, la vie. - Jean-Pierre Santini

Les derniers feux de « feu l’auteur », fugaces comme la vie, éternels comme la mort, une nouvelle onirique de Jean-Pierre Santini.

1031 views

Murtulaghji - Jérôme Franchi

Jérôme Franchi ci conta une storia « di l’altru mondu » !

1043 views

Encore un petit moment avec vous… - Marina Fondacci

Marina Fondacci plonge dans la mémoire des mondes familiaux passés, de Corse, de Paris et d’Afrique. Si loin, si près…

948 views

Textes bouclés - Prochaines publications le 6 mai

Le bouclage du Décameron20/2.0 a eu lieu ce dimanche 3 mai ! Nous continuons de mettre en ligne ceux déjà reçus à cette date et retenus par le comité de lecture.

447 views

Cher Éditeur en Méditerranée - Yves Rebouillat

Yves Rebouillat interpelle dans une lettre ouverte les éditions Albiana promotrices de ce Décaméron20/2.0

838 views

Cher auteur - Les éditions Albiana

Les éditions Albiana répondent à la lettre de Yves Rebouillat à propos du Décameron20/2.0

938 views

En étrange pays… - Robert Colonna d’Istria

L’homme confiné de Robert Colonna d’Istria continue avec détachement son exploration du monde nouveau…

631 views

Un Songe Verd - Jean-Jacques Andreani

Une incroyable nouvelle de Jean-Jacques Andreani, aux confins de l’anticipation et du polar, où l’alchimie, ses clefs et ses mystères sont à l’honneur.

1074 views

Contenu, critères et modalités du projet Décaméron20/2.0

Le projet Décaméron20/2.0, qu'est-ce que c'est ? Comment y participer ? Toutes les réponses ici !

2680 views

Nouveau calendrier de publication

À partir du lundi 4 mai, mise en ligne les #lundis #mercredis et #vendredis

599 views

Le parapluie de Zi Petru Santu - Jean Alesandri

Jean Alesandri puise dans les souvenirs qui se transmettaient fidèlement d’une génération à l’autre pour rappeler la vivacité de la sagesse populaire, toujours couplée à un humour bon enfant…

630 views

Malatesta, mille neuf cent quarante-trois - Serge Ayala

Une nouvelle historique de Serge Ayala : entre Giovannali et occupation fasciste de la Corse.

706 views

U guasi matrimoniu - Petru Ghjuvanni Susini

Petru Ghjuvanni Susini rigala una picula cummidiola « à a bastiaccia »…

773 views

Cœurs siamois - Kathy Ferrari

Kathy Ferrari offre un petit poème délicat d’une sœur perdue dans les souvenirs de l’enfance.

778 views

La cage aux oiseaux - Pierre Lieutaud

Pierre Lieutaud devient oiseau… un drôle d’oiseau…

910 views

Chère Lucy - Olivier Maurizi

Olivier Maurizi écrit une belle lettre à notre Lucy commune… un peu coupable.

961 views

I porchi rossi - Jérôme Franchi

Jérôme Franchi ci conta una storia strasurdinaria accaduta nant’à u pianu di Cusciò...

1452 views

Des contrées nouvelles - Robert Colonna d’Istria

Robert Colonna d’Istria, poursuit la saga de l’homme confiné. Il écrit l’histoire immédiate de la pandémie, selon le point de vue d’ici-bas.

569 views

Déconfinement progressif...

Le Décaméron20/2.0, lui aussi, prépare son déconfinement, progressivement... Nous bouclons la réception des textes le 3 mai à minuit !

624 views

Ta main dans la mienne - Anna de Tavera

Anna de Tavera retrouve les forces enfouies au fond des cœurs aimants pour dominer la vague… et traverser victorieusement le moment.

947 views

Mes mains / Liberté - Michel Bouchy

Michel Bouchy, confiné en Corse,  envoie deux poèmes inspirés du moment…

840 views

Les enfants de Pandora (2e partie) - Jean-Louis Pieraggi

Suite et fin du roman écologiste de Jean-Louis Pieraggi.

1720 views

Teorema #4 - La mer

Quatrième thème que nous proposons autour de notre projet collaboratif Décaméron20/2.0 !

685 views

Rue Gabriel Peri, anciennement Rue de l’Hospice - Mathée Giacomo-Marcellesi & Dominique Marcellesi

Pour Mathée Giacomo-Marcellesi et Dominique Marcellesi, le confinement est propice à la résurgence des souvenirs d’enfance enfouis… demeurés intacts, ils restituent un pan de la vie de quartier à Ajaccio.

812 views

Puesii #2 - Filippu Piazzoli

Trois petites nouvelles poésies de Filippu Piazzoli, pour aider à passer le temps et écouter chanter notre langue…

1099 views

Une bonne histoire de Marseille - Dominique Taddei

Dominique Taddei a décidé de nous faire rire… il y arrive très bien !

622 views

Pompei / U caffè di i venti - Antoine Parodin

Antoine Parodin, jeune homme de 16 ans, offre deux poésies poignantes bercées d’une douce mélancolie…

1286 views

Un chemin de croix - Bernard Biancarelli

Bernard Biancarelli se jette à l’eau et donne une nouvelle écrite un dimanche de Pâques… en pensant à la solitude et au maquis.

1089 views
Nouveautés
Decameron 2020 - Le livre
Articles les plus consultés
Article ajouté à la liste de souhaits
Product added to compare.