Dominique Appietto - Dans le sillage du crépuscule

Les dernières heures du jour qui cèdent à la nuit sont propices aux regards aiguisés, à l’écoute attentive, à la (re)découverte des splendeurs de la nature. Il arrive que s’y invitent la mélancolie... et les jolis mots de Dominique Appietto.

  

  

Dans le sillage du crépuscule

 

Dans le sillage du crépuscule

De grands peupliers parlent tout bas

Le silence du jour qui bascule

Berce la nuit qui avance d’un pas.

 

Dans la lumière à peine voilée

l’onde sur la grève s’en va mourir

à l’or mélancolique déployé

je vais d’un seul regard le parcourir.

 

Sous les branches, les oiseaux résonnent

Leur doux chant suit ma lente flânerie

Dans l’heure exquise, les fleurs rayonnent

Se pâment encore à mes rêveries.

 

La nuit se trouble, fait encore un pas

Dans sa longue et lente traversée

Elle rythme mon âme bouleversée

Elle refermera le ciel pas à pas

 

 

Retrouvez d'autres textes de l'auteure :

Donnez-nous la clef

Lumière / Quand le soir lentement

Que la nuit vienne

Un jour de pluie

    

  

Article ajouté à la liste de souhaits
Product added to compare.

Le site Albiana.fr utilise des cookies pour la gestion de votre compte client et suivre l'audience (sans suivi individuel).