Nul n'est une île - Sylvain Rivière

Sylvain Rivière, depuis le Québec, parce que « la vie se joue toujours au large »…

  

  

NUL N’EST UNE ÎLE

 

Nul n’est une île

À peine une part de continent

Innavigable, imprévisible

Battu par les vents dominants

Soumise au naufrage de l’âme

À renflouer d’humanité

Loin du rivage ou l’on se damne

À galérer sa liberté

 

Nul n’est une île en soi visible

D’entre la brume et le néant

Dérivant vers tous ses possibles

Entre deux mers de sentiments

Joignant les mains de sa prière

Aux rives de ses autrement

Au beau matin de crier terre

Au confins du commencement

 

Nul n’est une île, nul n’est un port

La vie se joue toujours au large

Qui sait où mène le voyage

S’il vaut la peine le départ

 

Nul  n’est une île en soi fertile

Si elle n’est point ensemencée

D’amour et de fraternité

Au creux de sa paume fragile

Mouillée de rosée et d’envie

Murissant ses passions brûlantes

Germées au ventre de sa vie

Irriguées aux sources dormantes

 

Nul n’est une île en soi paisible

Désamorcée par la marée

Dématant l’orgueil invisible

Au jusant de sa vérité

Défaire ses nœuds d’humilité

Pour accoucher du grand mystère

Voila de l’île le métier

D’une sentinelle de lumière

 

Nul n’est une île, un archipel

La vie se passe toujours au large

Qui sait ou mène le voyage

Où va l’amour dans son sommeil

   

  

Avis aux lecteurs
Un texte vous a plu, il a suscité chez vous de la joie, de l'empathie, de l'intérêt, de la curiosité et vous désirez le dire à l'auteur.e ?
Entamez un dialogue : écrivez-lui à notre adresse decameron2020@albiana.fr, nous lui transmettrons votre message !
  
  
Article ajouté à la liste de souhaits
Product added to compare.

Le site Albiana.fr utilise des cookies pour la gestion de votre compte client et suivre l'audience (sans suivi individuel).