Agnès Marin - À un fils

  

L’absence, l’attente, la peine… Le poème poignant d’une mère, par Agnès Marin

  

  

À un fils

  

Entendrons-nous frapper à la porte ?

On se dira : « C’est le vent ! »

On se dira : « C’est le marchand de tapis

Qui vient faire son affaire ! »

Et tu n’ouvriras pas.

Entendrons-nous frapper à la porte

Tout doucement

Comme autrefois l’enfant

Qui retrouvait son toit ?

Entendrons-nous frapper à la porte

Comme autrefois cet ange

Qui était toi

Et changea mon destin ?

Le silence a duré si longtemps…

Qui passe désormais devant notre porte ?

Non, n’ouvre pas.

Ce ne sera jamais plus

Celui qu’on attendait.

  

  

Avis aux lecteurs

Un texte vous a plu, il a suscité chez vous de la joie, de l'empathie, de l'intérêt, de la curiosité et vous désirez le dire à l'auteur.e ?

Entamez un dialogue : écrivez-lui à notre adresse nouveaudecameron@albiana.fr, nous lui transmettrons votre message !  

Nouveautés
Decameron 2020 - Le livre
Articles les plus consultés
Article ajouté à la liste de souhaits
Product added to compare.