Luna Pariggi & Cécilia Lecat - Le sort des gourmettes d’énergie

  

Manquer d’énergie… quoi de pire pour nos super pouvoirs ? Une nouvelle de Luna Pariggi et Cécilia Lecat.

 

 

Le sort des gourmettes d’énergie

 

Ça y est nous y sommes. C’est samedi, plus précisément le premier samedi des grandes vacances d’été. Mon nouveau téléreveil indique huit heures, je l’ai eu pour mon anniversaire après avoir insisté lourdement auprès de maman car elle ne voyait pas l’utilité d’avoir un écran plat qui affiche l’heure. Enfin bref, je descends donc les escalators de la maison pour descendre prendre mon petit-déjeuner rapidement car à dix heures je dois rejoindre tous mes amis de la Marine. 

Bon je suis enfin prête. Je prends donc ma voiture sans permis pour rejoindre notre petit champ que nous avons aménagé. Je passe donc prendre Cécilia comme prévu, et arrivées au champ, nous nous rendons compte qu’un grand panneau radioactif flottant stationne devant l’entrée. Cécilia s’approche et lit : « Station pétrolière en cours de déploiement ». 

Le problème étant que dans ce champ se trouve une cabane qui contient nos gourmettes d’énergies, nous ne pouvons donc pas laisser les ouvriers tout détruire. Une heure vient de s’écouler et après maintes réflexions, je prends la décision d’envoyer Cécilia dans le champ pour qu’elle vérifie l’état des lieux et les sortes de machines auxquelles nous avons affaire. Cécilia ayant le don de voir le futur proche pourrait donc voir quelle tournure cela va prendre.

L’inquiétude principale est évidemment les gourmettes d’énergies. Elles sont uniques au monde et servent à nous transmettre la quantité nécessaire permettant de nourrir nos dons divers, elles nous sont absolument indispensable. Elles sont crées par le fameux créateur d’énergies Corse, monsieur Micca-Lazziu. 

D’après les visions futuristes de Cécilia, une énorme machine contenant des lasers serait prête à s’abattre sur notre cabane et nos gourmettes. Il faut donc faire quelque chose. Notre groupe d’amis se réunit alors pour élaborer un plan de dernière minute. C’est la panique ! Henri se porte volontaire pour mesurer la force du laser, pour pouvoir déduire si mon don va suffire à détruire la projection. Tout le groupe s’agite et court dans tous les sens, pour essayer de se mettre à l’abri car il risque d’y avoir des débris projetés. Il faut agir vite. D’après Cécilia il ne reste plus que sept minutes avant le début de la première projection laser. 

Henri court vers moi et me dit d’un ton paniqué que le laser est trop puissant et que je n’y arriverai pas toute seule. Il ne nous reste pas beaucoup de temps. Lou s’avance vers moi affolée et me fait part de son plan. Elle m’explique qu’elle pourrait transformer le laser en pierre et que je pourrais alors le propulser en dehors du champ avec ma force surdimensionnée. Tout le monde approuve le plan de Lou. 

Cécilia nous rappelle qu’il ne reste que quatre minutes avant le début de la projection. Nous nous mettons en place dans le champ. Soudain, la tension monte, sans que nous nous y attendions, le laser sort d’un coup de la machine. Lou le pétrifie sans problèmes particuliers et me dit : « Saveria, vite, dépêche toi, ça ne va pas tenir longtemps ! » Je prends sur moi et respire un grand coup avant de propulser toute mon énergie sur le laser pétrifié. « On a réussi », dit Lou... Je ressens bel et bien une exquise sensation de soulagement comme tout le reste du groupe. 

Nous prenons donc tous ensemble la décision d’aller dîner au restaurant pour fêter cette heureuse réussite.

 

 

Corte au temps des hordes

En attendant le second tome du roman d’Anouk Langaney qui arrivera bientôt (Le Temps des hordes – Soupçons), les élèves de troisième du Collège Pasquale Paoli de Corte se sont mis au travail. Ils ont imaginé, chacun de leur côté ou en petits groupes, leur propre suite en répondant à ces questions : « À quoi ressemblera ton lieu de vie en 2036… quelle catastrophe pourrait s’y produire ? Comment t’en sortir (avec le super-pouvoir de ton choix !?). À toi d’écrire ». 

22 nouvelles ont été écrites dans le cadre du projet littéraire Corte au temps des hordes, dont celle-ci, par des élèves de la 3e Verte.

Avec la complicité de Stéphanie Fede Vincensini et d’Anouk Langaney.

Pour lire les autres textes c’est ICI

Nouveautés
Decameron 2020 - Le livre
Articles les plus consultés
Article ajouté à la liste de souhaits
Product added to compare.