Michel Bouchy - Un homme a disparu

  

L’artiste… Dans sa fugue, il laisse échapper quelques notes de musique. Ramassées par Michel Bouchy.

 

 

Un homme a disparu…

Un homme a disparu… en silence. La discrétion chez lui est semblable à l’absence.

L’avez-vous remarqué ? Il porte un complet gris, couleur du temps qui passe, rehaussé d’une chemise blanche aux col et poignets amidonnés.

S’échapper d’un musée quel étrange projet. Peut-être le silence y est assourdissant ? Peut-être l’a-t-on pendu à un crochet, perdu, loin de ses amitiés naissantes ? Peut-être se sent-il investi d’une mission soudaine qu’une muse enjôleuse lui aurait proposée ?

Un signe particulier ? Il colore sa vie en jouant de la guitare – son amie préférée – complice de ses plaintes et mémoire de ses bonheurs, criés dans la douceur de ce son mélodieux calmant l’enfant qui pleure.

Vous le reconnaitrez par son visage émacié, expression douloureuse de l’interprète inspiré, et par ses mains, l’une d’étrangleur d’un manche qu’il faut dompter, l’autre tantôt caressante tantôt dominatrice de ces cordes vibrantes.

Vous l’avez vu… assis ? Jouant pour des passants, visiteurs du musée, étonnés d’entendre une toile vibrer.

Il a réussi ! Il a réussi ! La musique est sortie des pinceaux. Le miracle est passé. Musique et peinture se sont associées. Ce guitariste peintre je voudrais qu’il soit moi, je voudrais qu’il soit roi, il a tant de choses à dire, à chanter, à écrire, qu’une seule voix ne suffit pas. Le besoin de créer et le désir de partager ne sont-ils pas l’antichambre du bonheur ? 

 

  

Ce texte fait partie du compagnonnage mis en place entre Le Nouveau Décaméron 2022 et l’atelier d’écriture Racines de Ciel, animé par l’écrivaine Isabelle Miller, dans le cadre des activités littéraires du festival Racines de Ciel

Le thème choisi cette année était « Le musée imaginaire » articulé autour de plusieurs propositions successives.

     

 

Avis aux lecteurs

Un texte vous a plu, il a suscité chez vous de la joie, de l'empathie, de l'intérêt, de la curiosité et vous désirez le dire à l'auteur.e ?

Entamez un dialogue : écrivez-lui à notre adresse nouveaudecameron@albiana.fr, nous lui transmettrons votre message !

Nouveautés
Decameron 2020 - Le livre
Articles les plus consultés
Article ajouté à la liste de souhaits
Product added to compare.