Sacha Longau - Au revoir

  

Les au-revoir de Sacha Longau… 

 

Au revoir

 

On se dit au revoir et tu sais à quel point j’aime ça, j’aime tous les au revoir, les au revoir énervés, les au revoir enjoués, ceux avec une larme à l’œil, j’aime les au revoir sous la pluie, ceux que l’on prononce en claquant la portière de la voiture les cheveux pleins de sel, les au revoir en bas de l’immeuble, ceux qui volent à la sonnerie, les au revoir à l’aéroport, tous, je les aime tous parce qu’ils sont les ennemis des adieux, je te dis au revoir, je te dis qu’on se reverra, je te reverrai, tu me réponds, tu me reverras, on se reverra, au revoir, je lance un boomerang, je reviendrai, je suis en colère mais je reviendrai, je reviendrai et j’en ai hâte, je pars avec ma larme à l’œil et les autres sur les joues et je reviendrai, je pars mouillée, il pleut, et je reviendrai sèche, je reviendrai les cheveux propres et on retournera à la plage les salir, je reviendrai et on se redira au revoir en bas de cet immeuble, en bas d’un autre, en bas de n’importe quoi, je reviendrai dans cette salle, je continuerai d’y apprendre jusqu’à la sonnerie et je redirai au revoir, je pars dans cet avion, je reviendrai dans un autre, je m’appelle Sacha, tu te demandes si je ne m’appelle pas plutôt Candide, je t’assure que je m’appelle Sacha et Sacha reviendra, je reviendrai, je sais que toi aussi tu reviendras, je le sais parce qu’on se dit au revoir : au revoir.

 

  

Ce texte fait partie du compagnonnage mis en place entre Le Nouveau Décaméron 2021 et l’atelier d’écriture Racines de Ciel, animé par l’écrivaine Isabelle Miller, dans le cadre des activités littéraires du festival Racines de Ciel

Le thème choisi cette année était « Commémorations publiques, souvenirs privés » articulé autour de plusieurs propositions successives.

La cinquième et dernière proposition à laquelle le présent texte souscrit était : 

Pour la dernière séance, il s’agissait de se dire « au revoir », en une seule phrase mais qui soit la plus longue possible – et quitter l’atelier sans quitter l’écriture…

  

Avis aux lecteurs

Un texte vous a plu, il a suscité chez vous de la joie, de l'empathie, de l'intérêt, de la curiosité et vous désirez le dire à l'auteur.e ?

Entamez un dialogue : écrivez-lui à notre adresse nouveaudecameron@albiana.fr, nous lui transmettrons votre message !

Nouveautés
Decameron 2020 - Le livre
Articles les plus consultés
Article ajouté à la liste de souhaits
Product added to compare.