Joëlle Sansonetti - Je t’attends là-bas

 

L’au-revoir de Joëlle Sansonetti

 

Je t’attends là-bas

 

Si nos chemins tortueux devaient diverger,

Si nos odeurs ne venaient plus des mêmes vergers, 

Si nous devions renoncer à nos complicités de toujours,

Si nos liens immatériels venaient à mourir un jour,

Si nos familles venaient à se déchirer,

Si nos lieux d’enfance risquaient de s’effacer,

Si le hasard ne faisait plus bien les choses,

Si nous devenions moroses,

Si la tempête venait ternir nos souvenirs,

Si nous devions renoncer à nos regards et à nos rires,

Ce ne serait pas grave, ni même définitif, encore moins irrémédiable,

Parce que ce qui compte entre nous,

C’est toute la mémoire, la tienne, la mienne,

Celle qui fait qu’après toute une vie d’amitié, 

Même si tout s’estompe,

Notre vie a été étroitement liée,

Et que cette lettre n’est pas celle des adieux, et ne le sera jamais,

C’est un simple document que tu pourras relire, 

Ou que je pourrais à nouveau parcourir,

Quand une de nous deux partira,

C’est un testament que je te lègue, au cas où…

En échange de toutes nos années de partage,

Sans oublis, et sans ombrages,

De toutes les confidences,

Et même de toutes les médisances,

De toutes les ivresses de notre éternelle jeunesse,

Nous pouvons partir s’il le faut,

Avec notre sourire le plus beau, 

et ces quelques mots en cadeau : « Au revoir, je t’attends là-bas au pays des mots ».

  

  

Ce texte fait partie du compagnonnage mis en place entre Le Nouveau Décaméron 2021 et l’atelier d’écriture Racines de Ciel, animé par l’écrivaine Isabelle Miller, dans le cadre des activités littéraires du festival Racines de Ciel

Le thème choisi cette année était « Commémorations publiques, souvenirs privés » articulé autour de plusieurs propositions successives.

La cinquième et dernière proposition à laquelle le présent texte souscrit était : 

Pour la dernière séance, il s’agissait de se dire « au revoir », en une seule phrase mais qui soit la plus longue possible – et quitter l’atelier sans quitter l’écriture…

  

Avis aux lecteurs

Un texte vous a plu, il a suscité chez vous de la joie, de l'empathie, de l'intérêt, de la curiosité et vous désirez le dire à l'auteur.e ?

Entamez un dialogue : écrivez-lui à notre adresse nouveaudecameron@albiana.fr, nous lui transmettrons votre message !

 

Nouveautés
Decameron 2020 - Le livre
Articles les plus consultés
Article ajouté à la liste de souhaits
Product added to compare.