Paule Marie Martinetti - Napoléon et moi

  

Napoléon, la mère et l’enfant… Un souvenir émouvant de Paule Marie Martinetti.

 

 

Napoléon et moi

 

Napoléon a toujours fait partie de ma vie.

J’habite Résidence Impériale, je fais les boutiques cours Napoléon, adolescente je flânais avec mes amis sur la place du Diamant au pied de la statue de l’Empereur et ses frères, je ne rate jamais le feu d’artifice du 15 août et surtout, j’assiste depuis l’enfance à des joutes verbales lors des repas de famille entre un père aux idées très à gauche et un oncle membre du fameux Comité Central Bonapartiste.

Mais Napoléon pour moi, c’est ce 15 août 1969, dans une jolie robe, toute petite dans les bras de mon père, j’affrontais une foule dense, tumultueuse.

Je suivais des yeux un défilé de belles voitures noires étincelantes, j’applaudissais au rythme de la musique municipale et j’admirais ces jolies jeunes filles qui faisaient sauter un bâton.

Je n’avais pas compris du haut de mes 4 ans que l’on fêtait le bicentenaire de la naissance d’un homme dont Ajaccio était si fière.  

Et là le drame : ma mère s’écroule toute frêle dans sa robe noire, collants noirs, un foulard noir autour du cou, endeuillée depuis ma naissance par la perte d’être chers.

Ambulance, hôpital, plus de peur que de mal, mais un médecin qui dit d’une voix sévère, ne nous habillez plus dans ce noir si oppressant, mettez de la couleur dans votre vie.

Petit à petit, j’ai vu ma mère s’épanouir, avec un léger maquillage, de jolies robes fleuries, un sourire naturel de plus en plus présent. Pour tout cela, simplement, je dis, merci Napoléon.

  

  

Ce texte fait partie du compagnonnage mis en place entre Le Nouveau Décaméron 2021  et l’atelier d’écriture Racines de Ciel, animé par l’écrivaine Isabelle Miller, dans le cadre des activités littéraires du festival Racines de Ciel.  

Le thème choisi cette année était « Commémorations publiques, souvenirs privés » articulé autour de plusieurs propositions successives.

La première proposition à laquelle le présent texte souscrit était : « Napoléon et moi » : écrire une page à partir des idées, souvenirs, images qu’évoquent en moi le personnage de Napoléon.

   

  

Avis aux lecteurs

Un texte vous a plu, il a suscité chez vous de la joie, de l'empathie, de l'intérêt, de la curiosité et vous désirez le dire à l'auteur.e ?

Entamez un dialogue : écrivez-lui à notre adresse nouveaudecameron@albiana.fr, nous lui transmettrons votre message ! 

   

Nouveautés
Decameron 2020 - Le livre
Articles les plus consultés
Article ajouté à la liste de souhaits
Product added to compare.