Raphaël Cavallero - Dernier jour

  

Du dernier jour reste l’essentiel : la mémoire sensuelle, l’amour éternel… Un poème de Raphaël Cavallero

 

  

Dernier jour

       

La rue est remplie du soleil d’été                                         

Qui se lève pour la dernière fois      

Tu lâches ma main dans le vent léger              

Une ombre s’envole au-dessus des toits         

   

Et tu me souris sans me regarder              

Un peu comme si je n’existais pas               

À travers l’écran de tes yeux salés                                                       

Tu me dis pourtant qui je suis pour toi                    

 

Et la journée passe et puis les années                                                             

Et l’ocre du soir est rose déjà                          

Un parfum de sel et d’éternité                                                                                  

Vole comme une caresse sur moi                                  

  

 

Avis aux lecteurs

Un texte vous a plu, il a suscité chez vous de la joie, de l'empathie, de l'intérêt, de la curiosité et vous désirez le dire à l'auteur.e ?

Entamez un dialogue : écrivez-lui à notre adresse nouveaudecameron@albiana.fr, nous lui transmettrons votre message ! 

Nouveautés
Decameron 2020 - Le livre
Articles les plus consultés
Article ajouté à la liste de souhaits
Product added to compare.