Dominique T. et Yves R. - Complètement dingue !

  

Dominique et Yves évoquent le Décaméron 2020 et son Trophée de l’innovation… Hommage rendu, ils se marrent bien. Clins d’yeux complices au menu !

  

  

Complètement dingue !

  

  

Dominique T. :

Mes amis, oublions quelques instants l'aviation dont je vous parle si souvent et cette fois, apprécions un événement extraordinaire. Samedi 5 décembre, les éditions Albiana ont reçu, pour le "Décaméron 2020", un très joli Trophée !

Yves R. :

Dominique, le Décaméron EST un avion !

Long-courrier, avec à son bord cent-quarante personnes, équipage compris.

Un avion qui a survolé des îles, des mers, des continents, sa cabine emplie d'envies d'écrire et de dire des histoires, de raconter des souvenirs, d’exprimer des sentiments, de faire de la poésie...

Aussitôt à bord, portables sur les cuisses, les passagers se sont mis à écrire, écrire, écrire... – quelques dandys avec du vélin et un stylographe –, puis se levant, chacun à son tour, a lu, raconté, récité ; certains l'ont fait dans de jolis chœurs ou de joyeuses et excitantes cacophonies... ils ont rit, pleuré, chanté...

À l'embarquement, peu se connaissaient. Au moment où ils ont fait escale, ils s'appelaient par leur prénom, se tutoyaient, s'embrassaient.

Elles et ils étaient devenus complices, mères et pères, filles et garçons, femmes et maris, amantes et amants, jeunes et plus tout jeunes, mélangés...

À l'escale, ils ont placé en soute de petits tas des feuilles qu’ils avaient recouvertes de mots, de phrases, de vers, de titres... les ont emballés, harnachés, équipés de petits parachutes, adressés aux libraires... Puis ils sont remontés en cabine, ont repris l’air, et sur les îles et les côtes continentales baignées par la Méditerranée, Monsieur B., commandant de bord et écrivain, à ses heures et pendant les pauses, a largué des œuvres insolites sur des zones de lectures irrassasiées. Quelques colis fantasques, titillés par des vents capricieux, se sont ouverts dans les brumes d’altitude et ont répandu sur terre, dans une pluie surréelle, des milliers d’épigrammes, d’acrostiches, d’alexandrins, de pastiches, d’histoires à dormir debout, à tenir éveillé les nuits, à oublier le temps qu’il fait, la mort et toutes les prisons. Écrits en langues latines et arabes, il y en eut pour tout le pourtour méditerranéen et les nombreux polyglottes accourus pour l’occasion, de tous les points cardinaux...

Depuis, l’aéroplane tourne encore dans le ciel avec à son bord tous ceux qui n’ont pas souhaité ou pu redescendre où ils continuent l’aventure littéraire... en faisant des petits signes à Jean-Pierre le poète qui, de son cachot, les voit, leur sourit et retient une larme de joie, indécente en cet endroit.

Dominique T. :

Tu sais quoi ? Ça me rappelle les tours du monde que l'on faisait avec des viticulteurs américains. Au départ personne ne se connaissait et à la dernière étape c'était un déchirement de se quitter. Yves, l’as-tu su ? Hier, le Boeing 747, AF 456 Paris-Nairobi a survolé la Corse. À dix heures GMT, son Commandant de bord a fait cette annonce : « Mesdames, messieurs sur votre gauche la ville d'Ajaccio, la ville de la famille Bonaparte et de bien d’autres encore, illustres ou anonymes... sur votre droite, un bimoteur à hélices. Regardez-le bien, il erre dans le ciel et transporte (de joie) les responsables de la maison d’édition Albiana ainsi qu’un groupe d'auteurs. Nous sommes, poste de pilotage et cabine, en liaison radio directe avec ce joli monde que je vous demande d’applaudir à en faire trembler l’appareil. Figurez-vous que le trophée de l'édition 2020 "Innovation du confinement" a été décerné à l’éditeur Albiana pour le livre collectif "Décaméron 2020" auquel, à cent-quarante, ils ont contribué. Pour eux, Hip! Hip ! Hip Hourra (3 fois)". Tu connais la meilleure ? À ce moment pile, Bernard s’est caché dans la soute, il ne voulait pas voler... la vedette à ceux qu’il a mis en orbite... enfin dans l’avion… et qui ne s’attendaient sûrement pas à ça ! Je ne te dis pas l’ambiance, c’était dingue dans la carlingue !

Yves R. :

Oui, c’est bien lui, modeste et tout... Dis, Dominique, sais-tu quand ils atterriront, tous ?

Dominique T. :

Ben, maintenant qu’ils sont perchés, il va leur falloir un moment avant de redescendre... et d’embrasser Jean-Pierre.

    

  

  Avis aux lecteurs

Un texte vous a plu, il a suscité chez vous de la joie, de l'empathie, de l'intérêt, de la curiosité et vous désirez le dire à l'auteur.e ?

Entamez un dialogue : écrivez-lui à notre adresse nouveaudecameron@albiana.fr , nous lui transmettrons votre message !

   

Article ajouté à la liste de souhaits
Product added to compare.