Nicolas Lopes - L'oubli de quoi ?

Nicolas Lopes s’insurge au nom de celle que l’on oublie…

 

 

L'oubli de quoi ?

 

L'oubli de quoi ?

Une relation passée,

Pris dans les tourments des désirs.

Une relation qui arrive à terme ?

 

Non !...

 

Peut-être alors parlons-nous d'un passé ou d'un évènement que l'on veut oublier ?

 

L'oubli pris dans un passé,

Pouvant scléroser le présent,

Empêchant de vivre l'instant.

 

Le temps de résilience,

Passant à déconstruire

Les actes passés.

 

Elle fut source d'une rencontre,

Elle fut contrainte à s'agenouiller

Pour répondre au fantasme d'une société.

Pour répondre à la faim.

 

Fantasme-contrainte de l'homme,

Hommes devenant tortionnaires.

Devenant fous.

Peut-être que l'Homme l'était déjà.

 

Je te montre du doigt, société malade,

Incapable de l'avoir protégée,

Pauvre de surcroît,

Protégeant les plus riches.

 

Elle serait  blanche et riche,

Vous crieriez au scandale.

Faute à elle de ne pas l'être.

Faute à elle d'être une femme et pauvre.

 

J'entends déjà les mots d'autres fous,

Lorsque je vous dirai peut-être son métier.

« Elle l’a un peu cherché ».

« Maudis sois-tu », je te répondrai.

 

Elle taille des pipes et baise dans les halls d'immeubles priant de pouvoir arrêter.

Priant son dieu de pouvoir trouver d'autres solutions.

 

Tu continues à dire : « Elle doit aimer ça quelque part »

L'Homme qui aime le sexe est un homme,

Elle, elle ne doit qu’assouvir,

Elle, elle n’existe pas.

 

Le soir venu elle rencontre ton père, ton frère, ton oncle.

Nourris de pornographie au biberon.

Des pervers tortionnaires, elle les côtoie.

 

Pour un morceau de pain.

 

Notre société détourne les yeux,

 

Ne pas parler d'elle serait, me semble-t-il,

 

L'oubli.

 

 

26 juillet 2020 

 

  

Pour lire d'autres textes de l'auteur :

Rencontre

Le repas de midi

   

  

Article ajouté à la liste de souhaits
Product added to compare.

Le site Albiana.fr utilise des cookies pour la gestion de votre compte client et suivre l'audience (sans suivi individuel).