[Portrait] Nimu - Victor Cabras

   

Même le portrait de « personne » devient chair et âme. Par Victor Cabras

  

  

Nimu

    

Un nuage qui traine
Un modèle sur sa chaise
Comme des yeux, la mer borde son rire

Gris.

 

Sèchent les teintes
Pareilles à lui,
Une ombre s’absente du blanc WC

Crépusculaire, cœur grave

 

Portant
De son enfance, un trait tabac.

 

Une porte entre deux carrés bleus, décidée à ouvrir un nouveau front

Figurations d’un cerne et d’un sein coiffés sur ses os creux.

 

Sur le champ de courses comme pris au lasso par le temps,

 

Un œil qui s’épanche,
Une bouche qui sent l’Orient,

De son âge, un trait tango

Habitant l’éclat d’une vague...

De la dernière marée

  

  

Avis aux lecteurs

Un texte vous a plu, il a suscité chez vous de la joie, de l'empathie, de l'intérêt, de la curiosité et vous désirez le dire à l'auteur.e ?

Entamez un dialogue : écrivez-lui à notre adresse nouveaudecameron@albiana.fr , nous lui transmettrons votre message !

  

 

Nouveautés
Decameron 2020 - Le livre
Articles les plus consultés
Article ajouté à la liste de souhaits
Product added to compare.