[ Écrire pour JP Santini ] Pablo Trevisi - Monopoly

    

Jean-Pierre Santini, l’écrivain-éditeur est emprisonné depuis le 10 octobre sous le régime de la détention « préventive ». Contre l’arbitraire et pour servir de chambre d’écho à l’émotion partagée par de très nombreux auteurs de Corse ou d’ailleurs, Le Nouveau Décaméron ouvre ses colonnes.

  

  

  

Monopoly

   

    

J’appelle ma mère de 80 ans à Buenos Aires. Elle me raconte qu’hier soir elle a joué au Monopoly avec ses petits-enfants, les fils de mon frère Ricardo.  

 

- Tu sais Pablo que les règles du Monopoly sont plus logiques que celles de notre propre pays. S’il y avait un Monopoly argentin, ce serait un bordel. Tu sors une carte, dévaluation. Une autre carte, récession. Une autre, expropriation ; inflation ; chômage, coup d’État…  

  

- N’y a-t-il pas de bonne carte dans ton Monopoly du Tiers-monde ?   

  

- Bien sûr, me répond-elle, la carte qui dit : « Vous avez reçu un héritage en DOLLARS, pas en pesos, déposé sur un compte en Suisse. Allez le récupérer et ne revenez plus jamais ».  

  

Je lui dis en riant que si elle reste en Suisse, la partie est finie.   

   

- Évidemment, fils, celui qui quitte le pays remporte la partie. Il gagne !   

    

Triste réalité. Malgré tout, je lui rappelle que dans le Monopoly traditionnel on va en prison sans savoir pourquoi. 

 

- Mais dans le Monopoly, on sort au prochain tour. En Argentine, en revanche… Ici, nous sommes « derechos » et « humanos », tu sais… 

     

Maman fait référence au slogan de la dernière dictature militaire, qui violait systématiquement les droits humains en proclamant : « Nous, les Argentins, sommes droits et humains ». (« Los argentinos somos derechos y humanos »).

    

- Ici, me dit-elle, tu vas en prison avant d’être condamné par la Justice et ils te font attendre de nombreux « tours » avant de te libérer. Mais tu ne peux pas le comprendre, mon fils…

  

- (…)

  

- Tu habites en Corse. Ces choses ne se produisent pas là-bas… 

    

   

  

  

Avis aux lecteurs

Un texte vous a plu, il a suscité chez vous de la joie, de l'empathie, de l'intérêt, de la curiosité et vous désirez le dire à l'auteur.e ?

Entamez un dialogue : écrivez-lui à notre adresse nouveaudecameron@albiana.fr, nous lui transmettrons votre message !

  

    

  

  

Article ajouté à la liste de souhaits
Product added to compare.

Le site Albiana.fr utilise des cookies pour la gestion de votre compte client et suivre l'audience (sans suivi individuel).