[ Écrire pour JP Santini ] Anna Maria Celli - Deux poèmes

  

Jean-Pierre Santini, l’écrivain-éditeur est emprisonné depuis le 10 octobre sous le régime de la détention « préventive ». Contre l’arbitraire et pour servir de chambre d’écho à l’émotion partagée par de très nombreux auteurs de Corse ou d’ailleurs, Le Nouveau Décaméron ouvre ses colonnes.

 

 

1

Il y a de l’immortelle dans cette bière

Blonde

Petits soleils d’or

Dit-on de l’hélichryse

Qui cicatrisent les bleus dolents

Immurtale

Il est comme de la fleur

Des âmes qui ne fanent pas

La mousse frémit à peine

Il est si rare que je décapsule le verre

Le sceau de métal a sauté sur la table

L’œil ambré de la lumière

Glissée de la lampe de mon bureau

Regarde par étincelles

De la bouteille, le petit chapeau

Je verse dans un verre à eau

Le lambic jaune pâle

Le bord s’ourle d’un peu de dentelle

Je songe aux astres odorants

Parfumant nos montagnes

Je songe à la liberté du vent

Aux sabots de nos chèvres gitanes

Aux aigles fondant sur les rochers

Alors, je lève mon godet

À la santé des hommes de chez nous emprisonnés

 

 

2  

Une table, une chaise, une feuille de papier

Sous le mot liberté

Je trace une ligne tranquille

Que traversent les cafards veinards

La nuit

Un lit, une fenêtre, une feuille de papier

Pliée en mode avion

Je lève la main pour l’envoler

D’une lézarde dans le mur, s’ouvrent deux papillons

Amoureux, ils se poursuivent

Voltigent entre les ombres et les rayons

Se posent sur mon nez

Non mais… Voyons !

Un bout de ciel, un nuage crevé, une feuille de papier

Je dessine des cordes de pluie

Semblables à des barreaux

Et la ferraille se noie dans la page mouillée

Il y a un trou

Dans le trou un coin de mer

Une fleur d’azur

Qui sent la myrte, le figuier, les agrumes

Une vaguelette échoue sur mon visage

S’en va mourir

Peignant là un liseré d’écume

Tu sais, c’est un sourire

Mais oui, c'est un sourire

   

  

  

Avis aux lecteurs

Un texte vous a plu, il a suscité chez vous de la joie, de l'empathie, de l'intérêt, de la curiosité et vous désirez le dire à l'auteur.e ?
Entamez un dialogue : écrivez-lui à notre adresse nouveaudecameron@albiana.fr, nous lui transmettrons votre message !
  
  
Article ajouté à la liste de souhaits
Product added to compare.

Le site Albiana.fr utilise des cookies pour la gestion de votre compte client et suivre l'audience (sans suivi individuel).