Au balcon - Florian Galinat

  

 AU BALCON,

 ------------------------------------------

 

En cette fin d’après-midi, de mon balcon, je me penche sur le parc aux couleurs essoufflées. Un oiseau accroché à la ficelle du Ciel se balance. Ce carreau de verdure, aux joints de pierres chaudes, chante l’harmonie du céleste et du terrestre.

Le printemps a laissé goutter sa palette sur la toile des arbres. Les fleurs sont ces feux d’artifices figés dans la fumée d’un nuage. L’arbre et la plante parlent un verbe ancien d’italique où le genre majuscule côtoie l’espèce : Prunus avium et Bellis perennis.

Sur le feutre vert du parc coule le chemin d’usure d’un vieil homme solitaire. Chaque jour, sous la même lumière, il piétine la fuite du temps, s’arrête puis contemple. Il traverse les saisons vêtu de son habit d’ébène, cœur de nuit des bois lointains.

Au loin j’entends la gloutonne chanson de la fontaine aux pierres de mousse puis je sens, dans l’air chaud du soleil, la poudre dorée du pollen. Je vois les insectes tisser, entre les fleurs de sucre, des rideaux de fruits à venir. Du balcon je touche du doigt le goût d’une liberté retrouvée.    

La grille du Parc raie le silence de sa froide vibration. Le vieil homme s’en est allé sous les feuillages de lumière.

   

   

Avis aux lecteurs
Un texte vous a plu, il a suscité chez vous de la joie, de l'empathie, de l'intérêt, de la curiosité et vous désirez le dire à l'auteur.e ?
Entamez un dialogue : écrivez-lui à notre adresse decameron2020@albiana.fr, nous lui transmettrons votre message !
  
   
Article ajouté à la liste de souhaits
Product added to compare.

Le site Albiana.fr utilise des cookies pour la gestion de votre compte client et suivre l'audience (sans suivi individuel).