A mo isula viaghja & La petite rivière - Franck Castellani

Franck Castellani offre à nouveau deux poésies, l’una in corsu,  inspirées par l’île et sa nature…

      

A mo isula viaghja

  

Si sveglia a mo isula
Miriona à u ghjornu
Vagabonda è più fiera,
Hè l’ora di u so svegliu.

Barculata di sperenza
Sunnia avà d’altre terre
Di paradisi spapersi
È di vechje amicizie.

È sott’à u clima caldu
Si sente e parolle
Riscallate di u rossu
Chì si paranu di luce.

L’odi imbelliscenu a vita
À a fine di a notte
Correnu à e lampate,
Funtana d’acque vive.

A mo isula allarga
Tutti i so incanti cum’è
A so più dolce maretta
Allora beata d’amore. 

È a mo isula viaghja
Per sminticà u tempu,
Si cumpanna di culori
Da l’aranciu à u turchinu
Di a distesa marina
Fughje i dulori forti
À l’aria fresca è pura
Di una statina luntana.

 Franck Castellani 

   

    

La petite rivière

 

Entre les châtaigniers et les sous-bois câlins comme un frais serpentin, capricieuse et frêle, altérée de vie simple et de gaîté nouvelle, une petite rivière apaisée susurre un air sans fin.

L’intrépide libellule, belle, enchante son chemin de vie. Par la fraîcheur nacrée de ses charmantes ailes et sur les ondes bleutées, une brillante grêle s’abat comme une pluie de diamants divins.

Comme un jeune cabri, métaphore pour ce contrefort, élancé sur ses jambes, encadré d’arbres verts de gris derrière lesquels flambe un astre rougissant et fort, se dresse un vieux pont ambre. 

Je me vois, ivre d’éther, les deux mains en pétales posées sur la pierre laissant suivre mes yeux jusqu’à l’horizon et ses cieux, son courant de cristal sous les hautes fougères.

                                                                                                                                  

                                                       Franck Castellani

     

    

Article ajouté à la liste de souhaits
Product added to compare.

Le site Albiana.fr utilise des cookies pour la gestion de votre compte client et suivre l'audience (sans suivi individuel).