A découvrir très prochainement...

Dans ce nouvel épisode de Barattà, Bernard Biancarelli reçoit Gilbert Stromboni pour échanger autour de Mateo Falcone. 

 

Mateo Falcone vu de Corse

 

 

C’est en 1829, en dix ans avant de revenir en Corse, que Prosper Mérimée écrit Matteo Falcone.

Cette nouvelle que l’on peut considérer comme l’aînée de colomba est très vite considérée comme un chef-d’œuvre puis comme un classique de la littérature, et c’est à ce titre qu’elle est enseignée aux enfants du XIX° siècle à nos jours.

Mais c’est aussi un texte qui marque l’identité corse et inaugure une veine de représentations polémiques des insulaires. La cruauté et les « erreurs » factuelles du récit ne peuvent manquer d’étonner le pédagogue, l’historien, l’anthropologue ou la psychanalyste.

Il était donc temps d’inverser le regard, et d’interroger Mateo Falcone, « vu d’ici ».

Quel rapport entretient-il vraiment avec son époque, avec la Corse, avec l’œuvre de Mérimée ? Pourquoi une telle renommée ?

Comment peut-on le lire aujourd’hui… ici et ailleurs ?

Nouveautés
Decameron 2020 - Le livre
Article ajouté à la liste de souhaits