Raconti pupulari di l'isula di Corsica

Raconti pupulari di l'isula di Corsica

Adattazione in corsu di "Les Contes populaires de l’île de Corse" di F. Ortoli (1883)

14 x 22 cm - 216 pages

Isule literarie
9782824110257
15,00 €
TTC Livraison sous 1-2 semaines

Voici enfin l'adaptation — en langue corse et pour la première fois — des Contes populaires de l'île de Corse de F. Ortoli (1883). Ce recueil revêt une valeur patrimoniale exceptionnelle.             

Description

Ce trésor de récits et contes traditionnels attendait son expression authentique depuis 1883. C’est à cette date que les contes de Frédéric Ortoli avaient été publiés en… français !

Les récits légendaires qu’avaient faits à l’auteur Frédéric Ortoli les témoins interrogés alors dans la région de Sartè avaient été, bien entendu, transformés au moment d’être édités pour des raisons liées à la situation diglossique de ces années-là. L’auteur avait publié ces contes en français et dans un style soutenu qui est celui de l’écrit littéraire de l’époque. Or ce recueil est souvent mentionné comme la première – voire l’unique – référence du légendaire dans l’oralité traditionnelle corse.

Ce qui a produit pour une durée de plus d’un siècle une situation... pour le moins étrange ! Des contes de Corse disponibles en français et en italien, mais pas en langue corse, réunis dans un recueil fondateur connu à travers ces deux autres langues. Aujourd’hui cette lacune est comblée grâce à Dumenicu BIGHELLI de Pitrettu è Bicchisgià qui a mis toute sa passion, son temps et ses talents de conteur au service de cette adaptation.

Da u francese à u talianu… è u corsu ?

Di ferraghju scorsu 2019, cun titulu « Quale a si sente ? » avemu lampatu una chjama nantu à www.interromania.com. « Alè, ci femu una scumessa ? A scrittura nova, sta volta, a fate voi, sopra à tuttu s’è vo site pumuntinchi è praticate u corsu di u vostru rughjone. Tandu, scrivite un’adattazione di stu scrittu : La jeune fille amoureuse du rossignol-La fanciulla innamorata dell’usignolo… » Issa fola hè stata cuntata in u 1881 da Lisandru d’Aarelio pruprietariu di Ulmiccia-di-Taddà.

Di fatti, in a prima racolta di raconti è legende corse publicata (Contes populaires de l’île de Corse, 1883), una riferenza firmata di prima trinca oghje chì ghjè oghje per qualunque si interessa à u patrimoniu urale, i testi sò solu in… francese. » Sti pochi anni, una manata di issi raconti hè stata tradutta in… talianu.

Da realizà issu prugettu di traduzzione ci hè parsu ch’ellu ùn bastaria à traduce u scrittu, ma dinù ristituisce una pussibilità d’adattazione è/o di qualchì mudifica in u filu di a narrazione.

È custindi di megliu ùn si pudia cascà ! Dumenicu Bighelli di Pitretu Bicchisgià hà rispostu, si hè indiatu cun regularità è garbu sempre in issu travagliu longu è cuntinuu.

Natu è allevatu in paese, hà ciuttatu assai in a memoria di u fulaghju nativu, apparagunendu e pruposte di u libru d’Ortoli cù a vitalità di u racontu in i so lochi. A manera ch’ellu si hè datu à issa adattazione viva, scritta ed urale à tempu, hè stata un aiutu tamantu per stu prugettu.

Sunta

RACONTI

A. Propiu raconti

A-1 I pristaticci 

A-2 I trè ruspi

A-3 I setti scarpi di farru è trè mazzetti di legnu

A-4 L’aneddu di a principessa 

A-5 A zitella innamurata di u rusignolu 

A-6 L’aneddu incantatu

A-7 I dui scatuli 

A-8 A funtana à l’acqua di rusulaghju

A-9 Maria, fi gliola di u rè

A-10 A suppa di petri

A-11 Anghjulina, a bona serva 

A-12 I trè citroni 

A-13 I trè meli di Mariuccedda 

A-14 Ditu minghjuleddu

A-15 U Tignosu

A-16 Maria fi la l’oru 

A-17 L’ustaria di i fi glioli di u diavuli 

A-18 A bestia à setti capi

A-19 Harpalionu 

A-20 U tisoru di i setti latri 

A-21 U latru astutu

A-22 Salta in u me saccu

A-23 Bastunceddu dirida

A-24 U sameri caga dinari

A-25 Puvareddu

A-26 Nasu tagliatu di u preti 

A-27 Miseria, allegru, cuntenti 

A-28 L’immurtalità

A-29 A mamma di san Petru 

A-30 Pedilestu è Mustaccina 

B-Raconti ridiculi

B-1 I Bastilicacci in ricerca di a forza 

B-2 U mulinaghju bastilicacciu 

B-3 Francescu Maria è u so sameri 

B-4 L’aneddi di u preti 

B-5 I trè innamurati di Paulina 

B-6 A donna curiosa

B-7 L’ingannatori ingannatu

B-8 I sei frateddi

LEGENDE

A. E fate

C-1 A ghjesgia di San Ghjuvà

C-2 Santa Catalina

C-3 A santa di u Rizzanesu 

D-2 A fata innamurata

B. A Vergine è i santi

D-3a I trè frateddi è a Verghjini Maria

D-3b Ghjuvanni l’arimitu

D-6 San Martinu è u diavuli

C. U diavule è i murtulaghji

D-7 U ghjacaru chì si cambia in diavuli 

D-8 A vindetta di l’animi in pena

D-9 U murtulaghju di a prummissa 

D-10 I messi dumandati 

D-11 A burrasca di i morti 

D. Varie legende

D-12 U Denti paladinu

D-13 U tisoru di u conti Rinaldu

D-14 A croci magica

D-15 U preti è a so amica

D-16 Malia

L'auteur

Frédéric Ortoli est né le 9 décembre 1861 à Olmiccia di-Tallano (Corse), il est le fils du poète Antoine-Lucien Ortoli. Après des études sur le continent, il se tourne vers les lettres et, sous l’impulsion de Gaston Paris, il publie en 1883 Les contes populaires de l’île de Corse (tome 14 de la collection "Les Littératures populaires de toutes les nations" chez Maisonneuve). Premier ouvrage important sur la littérature populaire corse, Les contes populaires rencontrent un franc succès auprès des folkloristes français et incitent Frédéric Ortoli à poursuivre ses études. Il publie en 1887 le recueil Les Voceri de l’île de Corse (tome 10 de la collection "Contes et chansons populaires" chez Ernest Leroux) qui fera l’objet d’un suivi de publication dans Le Temps par Johannes Weber. Parallèlement à ses travaux sur le folklore de la Corse, Frédéric Ortoli est l’auteur d’ouvrages pour enfants : Les contes de la veillée ou Le Monde enchanté. Membre de la Société des traditions populaires dès 1886, il publie ses études dans La Tradition ou La Revue des traditions populaires.

Le traducteur

Dumenicu Bighelli. Natu è allevatu in paese, hà ciuttatu assai in a memoria di u fulaghju nativu, apparagunendu e pruposte di u libru d’Ortoli cù a vitalità di u racontu in i so lochi. Issu licenziatu in dirittu chì hà purtatu una carriera cumerciale fora di Corsica hà sempre avutu u cuntattu cù u so paese di sicuru, ma puru cù i Corsi di u Fora. Hè cusì ch’ellu hè statu una di e persunalità attive assai in a Casa di a Corsica in Marseglia una trentina d’anni sinu à u 2000 è hè statu à l’origine di a Scola corsa di Marseglia cù u ben di Vittoriu Sinet. È benevule, hà amparatu u corsu in modu regulare à chì vulia in issa casa sinu à u 1995.

Vultatu in paese in u 2000, hà cullaburatu parechji anni à Corse-Matin è a rivista U Taravu.

Détails du produit

Parution
Albiana CCU - 2020
Format
14 x 22 cm
Nombre de pages
216
Traducteur
Dumenicu Bighelli

A propos Isule literarie

Commentaires

Aucun commentaire

Vous aimerez aussi

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...

Article ajouté à la liste de souhaits
Product added to compare.

Le site Albiana.fr utilise des cookies pour la gestion de votre compte client et suivre l'audience (sans suivi individuel).