Contes et légendes de la tradition...

Contes et légendes de la tradition orale corse

Ursalamanu, Cinnaredda…

16,5 x 24 cm - 288 pages

9782824109831
18,00 €
TTC Livraison sous 1-2 semaines

Sorcières, diables, chevaliers et princesses sont au rendez-vous de la mémoire : portés par la voix des Anciens, ces contes et légendes traditionnels ravivent les couleurs du passé et animent l'imaginaire pour le plus vif plaisir des grands et des petits.

Description

Le présent recueil de contes corses fait, dans un souci d’authenticité, la part belle à la langue véhiculaire d’origine, celle du parler rucchisgianu. L’authenticité a aussi guidé le choix d’une retranscription sans réécriture des enregistrements, afin que la musique de l’oralité charme le cœur du lecteur comme il charmait celui de l’auditeur à l’époque où l’on disait tout haut, en public, aux siens réunis près du feu, ce qui cheminait dans la culture depuis parfois des millénaires.

Transmettre aujourd’hui passe par l’écrit et par deux langues, le corse et le français. Ursalamanu et Cinnaredda rejoignent ainsi le grand carrousel mondial des contes et légendes populaires, dans leurs habits d’hier pour les lecteurs d’aujourd’hui…

« Ceux qui par privilège de l’âge ont connu les veillées ne peuvent en oublier la saveur. Entre l’activité du jour et la paix du sommeil, la demi-pénombre de la veillée unissait travail, jeux et conversation dans un rapprochement des sexes exceptionnel pour une société où la séparation était la règle, même à l’église ou autour du cercueil. Cette sorte de cérémonial culminait avec l’entrée en scène du conteur : après s’être fait, comme il se doit, longuement prier, il se décidait enfin à "conter la sienne" avec un art où le geste et la voix soulignaient les nuances du texte. Quant au public, son plaisir ne naissait pas de la nouveauté, mais de la reconnaissance: on ne demandait pas à l’artiste d’innover, mais de transmettre, aussi fidèlement que possible, le patrimoine. Si le conteur, dont on savait apprécier la virtuosité, s’écartait trop de la vulgate, il se trouvait toujours quelqu’un pour le rappeler à l’ordre au nom de la tradition :"À mè a mi cuntaiani cussi !" disait le contestataire.

La vie sociale aujourd’hui s’est transformée, la veillée a disparu, les rencontres prennent d’autres formes. L’esprit du temps aussi a changé. Le conte facétieux survit encore dans les réunions masculines, mais le rire demande d’autres objets et un autre style : il ne peut se contenter des balourdises trop évidentes d’un niais, des bons tours joués au curé et au moine. Quant au conte merveilleux, la chaîne de la tradition semble bel et bien rompue. En ce siècle rationaliste, qui s’intéresserait encore à un tissu de billevesées : fées, sorcières, anneaux magiques, métamorphoses ? Les enfants peut-être (bien qu’ils préfèrent la science-fiction, ce merveilleux de l’avenir) et les savants, unis dans une mystérieuse complicité. »

Fernand Ettori (extrait de sa préface à Contra Salvatica, Édisud, 1989)

 

SOMMAIRE

Introitu – Introduction

L’Alta Rocca, oghji, tandu – L’Alta Rocca, aujourd’hui, autrefois

Présentation des légendes et des contes

Bibliographie

I-Ligendi di i loca – Légendes des lieux

  1. Ursalamanu
  2. Orsolamano – Cronicha di Giovanni di la Grossa
  3. U Conti pazzu – Le Comte bizarre
  4. U tempu chi Berta fi laia – Le temps où Berthe filait
  5. L’eremitu di a Lama llu Frassu – L’ermite de Lama llu Frassu
  6. A Ghjuannara – La Ghjuvannara
  7. I Giovannali – Cronicha di Giovanni di la Grossa
  8. Masciu Maternatu – Maître Maternatu
  9. U diavuli e u pastori – Le diable et le berger
  10. Santu Stefanu – Saint Étienne
  11. U lionu è l’omu – Le lion et l’homme

II-Ligendi di i mesa Légendes des mois

  1. I setti barretti di Frivaghju – Les sept casquettes de Février
  2. I pristaticci – Les jours prêtés

III-Ligendi di i cavalieri Légendes des chevaliers

  1. Fioravanti
  2. Bovu d’Antona

IV-Foli di i maraviddi – Contes des merveilles

  1. L’Acqua d’arghjentu e l’Aceddu di virità – L’eau d’argent et l’Oiseau de vérité
  2. A Cinnaredda corsa – La Cendrillon corse
  3. L’asinu cac’arghjentu – L’âne qui chiait de l’argent
  4. U sarpulionu – Le gros serpent
  5. U sarpulionu à setti testi – Le gros serpent a sept têtes
  6. A spiglia – La broche
  7. Tignosu – Le Teigneux
  8. Tredicinu – Treizième

V-Foli murali – Contes moraux

  1. I cunsiglia di Salomonu – Les conseils de Salomon
  2. Di bucca in bucca – De bouche en bouche

VI-Foli di i burruli è stalbatoghji di psyContes facétieux et bonnes histoires de village

  1. Culombula, appiccica ! – Colombe, colle !
  2. U latru è u rè – Le voleur et le roi
  3. U servu di u preti – Le serviteur du curé
  4. A sòciara di u diavuli – La belle-mère du diable
  5. A morti sbagliata – La mort bernée
  6. A frondula di porru di a mamma di san Petru – La feuille de poireau de la mère de saint Pierre
  7. Pichiliò
  8. Capravecchja
  9. Tangana, Mangana è Manganonu
  10. Ùn la voddu, a fiddol di u rè – La fille du roi, je ne la veux pas !
  11. Più d’una volta ùn digu ! – Je ne parle jamais plus d’une fois !
  12. U Sarrincu è u pastori – Le propriétaire de Serra et le berger
  13. I dui fratedda – Les deux frères
  14. L’omu è a sarracca – L’homme et le hareng saur
  15. A cuddata di San Roccu – La montée de Saint-Roch
  16. U Bunifazincu è l’alivetu – Le Bonifacien et l’oliveraie

VII-Foli di a vulpi – Contes du renard

  1. A vulp’armata – Le renard armé
  2. A vulpi duttori – Le renard docteur

VIII-I finzioni Les apparitions

  1. Ho paura ! – J’ai peur !
  2. A capra farrata – La chèvre ferrée
  3. A culpadori – L’assommeuse
  4. A cumpagnia – La compagnie
  5. L’intarramenta – Les enterrements
  6. I ligramanti – Les ligramanti
  7. U Purcafonu – Le Purcafonu

IX-Stoghji – Histoires vécues

  1. Muzzucanu
  2. L’affizion’di Pitrareddu – L’affection de petit Pierre
  3. A misgiscia – La viande boucanée
  4. A parintìa di Sardegna – La parenté de Sardaigne
  5. U banditu Ghjuvan Cameddu – Le bandit Jean Camille
  6. U banditu Stagnaffedda – Le bandit Stagnaffedda

X-I strufetti – Les comptines

  1. Strufetta di u banganiolu – Comptine de la balançoire
  2. Strufetta di San Ghjuvanni – Comptine de la Saint-Jean
  3. Strufetta di l’acedda – Comptine des oiseaux
  4. Strufetta di u pastori – Comptine du berger
  5. Strufetta di l’acqua – Comptine de la pluie
  6. Strufetta di a criatura – Comptine du petit enfant

Mathée Giacomo-Marcellesi, originaire de l’Extrême-Sud de la Corse, ancienne élève de l’école normale d’Ajaccio et de l’École normale supérieure, agrégée d’italien, est professeure émérite de la Sorbonne nouvelle-Paris 3, spécialiste de linguistique et anthropologie culturelle dans les domaines corse et roman.

Détails du produit

Parution
Albiana 2019
Format
16,5 x 24 cm
Nombre de pages
288

Commentaires

Aucun commentaire

Vous aimerez aussi

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...

Article ajouté à la liste de souhaits
Product added to compare.

Le site Albiana.fr utilise des cookies pour la gestion de votre compte client et suivre l'audience (sans suivi individuel).