Contes et légendes du peuple corse (Tome 1)

14 x 22 cm - 256 pages

9782846980661
17,00 €
TTC

La tradition corse recèle de petits bijoux en matière de contes.

Description

Quatrième de couverture

Puisés dans un imaginaire venu des quatre coins de l’île et des peuples qui y accostèrent au cours des siècles passés ; contes des montagnes, des bergers, des gens de la mer. Au long de ces pages, des chats-sorciers envahissent les demeures des hommes, la Destinée s’incarne en un sanglier démoniaque, un enfant trouve l’anneau de commandement et va régner chez le sultan, le Diable en personne expulse des enfers un berger trop malin…

L’auteur a cherché ces légendes à travers l’île. Elle les a recueillies ou retrouvées dans sa mémoire de fille du Taravu et de la Ghjuvellina, elle nous les restitue avec ses images et ses mots. Mais il ne s’agit pas là d’un travail d’ethnologue ni de sociologue ou d’historien. C’est le fruit du plaisir de quelqu’un qui aime à raconter des histoires. Ces contes feront tour à tour frémir, rire ou pleurer le lecteur désireux de rencontrer l’âme d’un pays et l’esprit de son peuple.


Extrait

Une renarde s’était, par sa malice, assuré l’exclusivité de tous les poulaillers du canton. Lassés de cette concurrente déloyale qui ne reculait devant aucune ruse pour éliminer ses congénères, les renards s’en étaient allés gagner leur vie ailleurs. Elle en avait noyé, perdu, réduit à la famine, dénoncé aux bergers et rendus d’autres à demi fous par ses coquetteries. Désormais elle triomphait, unique maîtresse du vaste territoire situé entre Venacu et le col de Vizzavona. Mais elle se lassa bientôt de sa vie solitaire et désira un compagnon. Sa réputation était trop vive au sein de la grande famille des renards pour qu’elle pût y faire encore illusion. Personne n’aurait voulu d’elle. Un loup vivait reclus entre le col de Palmentu et les bergeries de Tolla, elle le conquit. Comme tous les loups, il était fort, puissant, autoritaire, il sentait le fauve. Un beau mâle très viril mais totalement dépourvu d’imagination et la renarde s’en fatigua rapidement. Une nuit qu’ils dormaient côte à côte, le loup ronflait si fort que les rochers tremblaient. La renarde excédée finit par l’éveiller. En prenant bien garde de masquer son exaspération, elle se mit à le secouer : « Amicu, o amicu, réveillez-vous ! – Hein ? Quoi ? Des chasseurs ? Des chiens ? – Mais non ! Rien de tout ça… Juste une odeur… Vous ne sentez pas ce parfum de viandes rôties ? Et de fiadoni tous chauds ? »

On en parle sur le web : http://lemiroirdesfantomes.blogspot.fr/2016/07/contes-et-legendes-du-peuple-corse-lile.html?view=magazine

Détails du produit

Parution
Albiana 2003
Format
14 x 22 cm
Nombre de pages
256
Nouveau produit

Commentaires

Aucun commentaire

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...