Les veus de la frontera

Les veus de la frontera

Material per a una cantata

16,5 x 24 cm - 156 pages

9782824111759
15,00 €
TTC Livraison sous 1-2 semaines

Édition trilingue : valencien, corse, français

Suivi de

E voce di a fruntiera  - Traduzzione : Ghjacumu Thiers

Les voix de la frontière - Traduction : Fabienne Crastes

Les veus de la frontera traite de la thématique des réfugiés à travers une composition rhapsodique qui donne la parole à des personnages/réfugiés, exilés de la guerre et de la misère.

Fermer

Description

4e de couverture

Cet ouvrage est le fruit d’un travail de traduction à plusieurs voix à partir d’une cantate de Manuel Molins Casaña (Alfara del Patriarca, 1946), auteur et dramaturge valencien récompensé en octobre 2018 par le Premi d’Honor de les Arts Escèniques de la Generalitat Valenciana pour toute une vie consacrée au théâtre, à la littérature et à l’enseignement. Le texte Les veus de la frontera (material per a una cantata) (2016) traite de la thématique des réfugiés à travers une composition rhapsodique qui donne la parole à des personnages/réfugiés, exilés de la guerre et de la misère.

Si elle invite à une réflexion sur le drame actuel des réfugiés et des exilés, tragédie qui convoque les mythes antiques tout comme une vision cyclique de l’histoire, celle des vaincus, la cantate constitue également un exemple de l’engagement éthique et poétique de Manuel Molins, un « éloge de la frontière » comme élément dynamique et mouvant, d’une grande portée symbolique et humaniste.

Or interroger la frontière c'est également interroger la langue, les mots, le langage fondamental dans l'élaboration, la perception du monde, et se poser la question de la traduction, d'une langue à une autre, d'une culture à une autre, d'une vision du monde à une autre. Les traductions proposées permettent de mettre en contact et en regard le valencien, le corse et le français, dans un mouvement dialectique d’ouverture à la langue de l’autre et de réflexion sur sa propre langue. Un geste, créateur de passage — passage qui ne va pas de soi — qui tend à rendre visible et faire entendre des langues, des cultures et des identités.

***

Traductions réalisées par Ghjacumu Thiers, professeur en langue et culture régionales à l’Università di Corsica, écrivain, dramaturge et poète, et Fabienne Crastes, professeure agrégée d’espagnol à l’INSPE de l’Università di Corsica et membre du Laboratoire Lieux, Identités, eSpaces et Activités UMR 6240 CNRS/Università di Corsica.

L'auteur

Manuel Molins i Casaña (Alfara del Patriarca, l’Horta Nord, 1946), auteur et dramaturge consacre depuis toujours sa vie au théâtre, à la littérature et à l’enseignement. Il est l’une des voix clés de la scène contemporaine des Pays Catalans. Son œuvre prolifique, dense et profonde, est publiée, traduite, mise en scène – tant dans les circuits privés de Valence et Barcelone qu’au sein du théâtre public valencien –, et elle fait l’objet d’études et de recherches qui débordent les frontières de son pays d’origine.  

 

Détails du produit

Parution
Albiana - Università di Corsica 2021
Format
16,5 x 24 cm
Nombre de pages
156
Traducteur
Fabienne Crastes
Ghjacumu Thiers

Avis (0)

Aucun avis
Article ajouté à la liste de souhaits
Product added to compare.