De Sampiero à Bonaparte

La Corse militaire sous l’Ancien Régime

16,5 x 24 cm - 632 pages

Thèses
9782824101866
25,00 €
TTC

Aux Temps modernes, les guerres européennes verront fleurir un certain nombre de compagnies ou régiments formés souvent quasi exclusivement de Corses venus faire carrière et, de fait, s’illustrer au point, pour certains, de grimper très haut dans les échelles militaires ou politiques.

Description

 
Quatrième de couverture

Aux Temps modernes, révolution culturelle, avancées scientifiques, mais aussi révolution militaire annoncent une ère nouvelle dans les arts de la guerre. Ce cycle de guerres d’un style nouveau favorise une émigration militaire chez les peuples pauvres ou opprimés alors que les mercenaires, à l’âge de la poudre, ont banni du champ de bataille les chevaliers de l’ost féodal. Les dynasties puissantes, qui prétendent à l’hégémonie en se substituant aux condottieres, font de ces mercenaires des soldats. Par nécessité, ambition et goût de l’aventure – souvent mêlés –, les Corses saisissent cette opportunité. Ils sont recherchés en raison de leurs aptitudes guerrières que les nombreux conflits de l’époque leur donnent l’occasion de démontrer. Les guerres européennes verront donc fleurir un certain nombre de compagnies ou régiments formés souvent quasi exclusivement de Corses venus faire carrière et, de fait, s’illustrer, au point, pour certains, de grimper rapidement dans les échelles militaires ou politiques. Au xviiie siècle, la levée, non sans motivations politiques, du Royal-Corse offre à l’émigration de la misère un exutoire, aux notables corses l’accès à la noblesse de France, aux rebelles poursuivis par Gênes un refuge. Cette politique de ralliement sera poursuivie après 1769 avec la levée de la Légion corse et du régiment de Buttafuoco devenu Provincial de Corse et dévolu au maintien de l’ordre dans l’île. L’auteur présente ici l’ensemble de ces corps, au regard des événements politiques et militaires qui les ont suscités, depuis Sampiero Corso jusqu’aux débuts de la Révolution française qui verra une étoile insulaire subitement briller dans le ciel européen, ce jeune artilleur du nom de Napoléon Bonaparte.


Sommaire

Préambule – De la Corse des origines aux temps modernes
première partie
MERCENAIRES ET SOLDATS CORSES DES ROIS DE FRANCE AU XVIe SIÈCLE

1 – La Corse et l’Europe à la Renaissance
LA CORSE GÉNOISE
       Du partenariat au pacte colonial
       L’effort de défense
       Les relations sociales et le vécu de la gouvernance génoise
L’EUROPE DE LA RENAISSANCE
       Les mutations des Temps modernes
       La Chrétienté et la Porte ottomane
LA RÉVOLUTION MILITAIRE ET LES ARMÉES PERMANENTES
       Les avancées technologiques et les théoriciens de la guerre
       Les grandes armées au XVIe siècle
LES GUERRES DYNASTIQUES

2 – Les Corses et la société militaire à la Renaissance
L’ÉMIGRATION MILITAIRE
       Les Corses et la révolution militaire
       Les Corses dans les armées européennes
LES CORSES AU SERVICE DE LA CHRÉTIENTÉ
HISTOIRE MILITAIRE DES BANDES CORSES AU SERVICE DES VALOIS
       Une lente intégration
       Les Corses au combat
ANNEXE :
état des services de Sampiero, mercenaire des bandes noires puis soldat du roi de France

3 – Les guerres de Corse
LA PREMIÈRE GUERRE DE CORSE
       La Corse enjeu politico-stratégique
       La campagne de Corse
       L’enlisement de la campagne : de la trêve à la paix
LA GESTE DES DERNIERS CINARCHESI (1559-1569)
       Le contexte européen, Sampiero chef de guerre
       L’assassinat de Sampiero : Alphonse d’Ornano son successeur
       L’amnistie et l’exil
COMMENTAIRES SUR LES GUERRES DE CORSE
ANNEXES
1. Les chefs en présence
2. Textes italiens
Extraits de deux manuscrits de la Bibliothèque nationale
Fonds italien

4 – Le régiment d’Ornano : un régiment corse de gentilshommes

Détails du produit

Parution
Albiana 2012
Format
16,5 x 24 cm
Nombre de pages
632
Nouveau produit

A propos Thèses

Commentaires

Aucun commentaire

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...