• Nouveau

Lettres de Pasquale Paoli

Traduction de l’italien et commentaires d'Évelyne Luciani

16,5 x 24 cm - 704 pages

9782824109442
24,00 €
TTC

Le recueil du grand intellectuel et lexicographe italien Niccolò Tommaseo n’avait jamais été traduit in extenso en français et certaines lettres jamais republiées ni traduites.

Cet ouvrage est à la fois un recueil de correspondance, une introduction à la biographie d’un grand homme des Lumières, mais aussi une découverte de la Corse, de sa société, de ses mœurs et de son histoire.

Description

4e de couverture

Lorsqu’en 1846 Niccolò Tommaseo publie le présent recueil de lettres et d’archives relatives à Pasquale Paoli, il fait œuvre de pionnier. En effet, quarante ans après la mort du Général de la Nation corse, aucun ouvrage n’avait encore permis de cerner la pensée politique, les circonstances détaillées ou la « petite histoire » qui avaient conduit la nation corse à créer de toutes pièces, sous la houlette de « son Lycurgue », un État. Quatorze années d’expérimentations de tous ordres (première constitution démocratique, fondation d’une université, d’une marine, d’une justice, etc.), suivies par vingt années d’exil anglais, un retour mouvementé dans l’île marqué par les remous révolutionnaires et la création d’un royaume anglo-corse, voilà ce qu’avait été la vie politique de Paoli. Un nouvel exil londonien de près de quinze ans puis la mort (1807) laissaient le mythe et la légende se déployer au détriment des faits et de l’histoire.

Pasquale Paoli n’ayant jamais publié d’ouvrage personnel, il était temps pour les intellectuels du milieu du XIXe siècle, de tenter de tracer un portrait « véridique », au moment même où, se détachant de ses liens millénaires avec la péninsule italique, la Corse peu à peu se francisait. La figure du héros de l’indépendance corse pâtissait aussi de la lumière crue émise par Napoléon Bonaparte devenu empereur des Français. Niccolò Tommaseo tenta notamment de remédier à cela en offrant dans une longue préface le portrait d’un Paoli tout aussi remarquable. Le grand intellectuel et lexicographe italien en exil politique dans l’île en ces années-là, publia son recueil des lettres de Paoli dans l’Archivio storico italiano, dans le double but de faire connaître l’œuvre du grand législateur à ses lecteurs italiens, mais aussi de prêcher par l’exemple à leur endroit le combat pour la Liberté. L’Italie des révolutions est, en effet, à l’aube de son histoire.

Ce recueil n’avait jamais été traduit in extenso en français et certaines lettres jamais republiées ni traduites dans les différentes compilations de documents successives. Mais au-delà de son caractère inédit, l’originalité de cette traduction tient sans doute plus particulièrement à lensemble des présentations, notes et remarques de Tommaseo qui jalonnent les pages et ont été puisées aux meilleures sources insulaires de l’époque (Salvatore Viale notamment).

L'Auteur

Niccolò Tommaseo (1802-1874). Romancier, poète, lexicographe et homme politique.

La vie de Tommaseo, dans une Italie en grande partie sous domination autrichienne, l’a amené à la résistance sur le plan politique et linguistique afin de préserver l’âme de son pays. Lors de son séjour en Corse, il ne tarde pas à établir un rapport entre l’histoire de la Corse et la sienne, comme l’ont fait bien d’autres écrivains corses et italiens avant et après lui.

Tommaseo conçoit l’idée de la rédaction du volume intitulé Lettere di Pasquale de Paoli, lors de son séjour corse. Cette œuvre réhabilite la pensée des pères fondateurs de la révolution corse à travers un récit épique de la geste paolienne qui tendait à se dissoudre dans la francisation.

Tel est donc le programme de Niccolò Tommaseo, l’Italien dont l’œuvre a contribué à changer l’image de la Corse et des Corses en Europe dans la première moitié du XIXe siècle. À l’encontre des œuvres des auteurs français contemporains qui présentent l’île comme inquiétante et sinistre, il valorise les vertus du peuple corse à travers son héros, Paoli dont il trace un portrait lumineux. L’ouvrage est, en fait, un grand recueil de documents divers sur et de Paoli, précédé d’un Proemio de la main de l’auteur qui se lit comme le roman d’une vie exceptionnelle.

Commentaires et traduction

Évelyne Luciani est professeur d’italien en retraite, diplômée de l'École pratique des hautes études de Paris. Docteur de l'université de Paris-Sorbonne en philologie et littérature comparée, avec pour sujet de thèse « L'influence de saint Augustin sur les lettres (en latin) de Pétrarque ».
Les Études augustiniennes publient son livre Les Confessions de saint Augustin dans les lettres de Pétrarque en 1982.
Elle s'intéresse au début des années 2000 aux lettres de Pascal Paoli à Don Gregorio Salvini. Puis recherche des documents pour une biographie de Salvini parue dans Trois prêtres balanins au cœur de la révolution corse éditée par Piazzola en 2006.
Fondatrice et présidente de l'association Don Gregorio Salvini de son village de Nessa, elle a publié, en collaboration avec Dominique Taddei, Trois prêtres balanins (A. Piazzola) et Les pères fondateurs de la nation corse (1728-1730), Albiana, 2009. Les corses se rebellent (Albiana, 2011), Justification de la révolution de Corse (Albiana, 2013) — prix 2014 de la collectivité territoriale de Corse, catégorie traduction littéraire —, La pensée politique des révolutionnaires corses (Albiana, 2016), Prattica manuale (Albiana, 2016).

Détails du produit

Parution
Albiana - 2020
Format
16,5 x 24 cm
Nombre de pages
704
Traducteur
Évelyne Luciani

Commentaires

Aucun commentaire

Vous aimerez aussi

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...