Être instituteur en Corse sous le Second Empire

16,5 x 24 cm - 400 pages

Bibliothèque d'histoire de la Corse
9782824103280
15,00 €
TTC

Le vécu d’humbles fonctionnaires à travers leurs propres écrits

Description

Quatrième de couverture

En 1860, le ministère de l’Instruction publique lance à destination des instituteurs ruraux de toute la France un concours qui repose sur une question articulée en trois parties : « Quels sont les besoins de l’instruction primaire dans une commune rurale au triple point de vue de l’école, des élèves et du maître ? ». Au total, quatre-vingts instituteurs corses répondent à l’invitation ministérielle. Ces mémoires nous aident à mieux peser et à mieux ressentir le vécu d’humbles fonctionnaires. Écoutons Félix Pozzo di Borgo, instituteur à Luri : « Prends garde, mon enfant, s’écrie le père de famille de nos montagnes, prends garde d’entreprendre cette misérable et pénible carrière de l’enseignement primaire, où l’on ne saurait joindre les deux bouts de l’année, où l’on est esclave de tout le monde sans avoir même quelquefois la douce satisfaction d’être payé de reconnaissance ! Sois plutôt soldat, marin, préposé des douanes, ou gendarme ! Voilà ce que répètent constamment à nos élèves les habitants de nos communes rurales, et ils ont raison. Tout en reconnaissant les services que nous rendons, tout en louant notre zèle et notre dévouement, les pères de famille nous humilient ainsi, soit en accusant l’administration d’indifférence pour de pauvres serviteurs de l’État, soit en tenant un langage qui nous déconsidère moralement aux yeux de tout le monde. »  

À la lecture des mémoires, que de notations subtiles, que de témoignages rares et émouvants ! Nous ne bouderons pas notre plaisir de voir renforcée une vérité : l’instituteur est un vieil ami, un peu méconnu, jamais délaissé.

Sommaire

Présentation – Eugène F.-X. Gherardi
Pauvreté et indigence des populations – Vanessa Alberti
Locaux, équipement scolaire et traitement des instituteurs – Jean-Marie Comiti
L’absentéisme : un enjeu et un fléau, révélateur d’un système incohérent – Alain Di Meglio
Les filles au banc de l’école publique ? – Dominique Verdoni
Programmes et contenus – Bruno Garnier
Connaissance et apprentissage du français – Bruno Garnier
La place de la religion dans l’enseignement – Vanessa Alberti
La gymnastique : corps de pauvres, pauvres corps – Didier Rey

Mémoires
Corpus de 80 mémoires d’instituteurs reproduits in extenso.

Le directeur de publication

Eugène F.-X. Gherardi
Professeur des universités, membre de l’UMR CNRS 6240 LISA, auteur de nombreux travaux sur le terrain de l’histoire culturelle, éducative et littéraire de la Corse moderne et contemporaine, il dispense ses enseignements à l’université de Corse Pasquale Paoli. Il a récemment publié, dans la Bibliothèque d’histoire de la Corse, Les Lucciardi. Une famille corse de poètes et d’instituteurs (Albiana, 2010) et La distribution des prix. Le temps de l’éloquence au lycée de Bastia. 1846-1903 (Albiana-Università di Corsica, 2012). Il est l’auteur d’un Précis d’histoire de l’éducation en Corse (CRDP de Corse, Università di Corsica, 2011).

Détails du produit

Parution
Albiana 2012
Format
16,5 x 24 cm
Nombre de pages
400
Nouveau produit

A propos Bibliothèque d'histoire de la Corse

Commentaires

Aucun commentaire

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...