La Corse et son football 1905-2000

Sport, société et phénomène identitaire

17 x 24 cm - 408 pages

Thèses
9782846980470
29,00 €
TTC

Incontestablement, le football reste en Corse un sport « national » déchaînant les passions et défrayant parfois la chronique sportive et politique. Au-delà de l’aspect strictement sportif – qui sert de colonne vertébrale à l’ouvrage – une analyse est proposée ici des rapports du football avec le phénomène identitaire en Corse, de l’apparition du ballon rond dans l’île jusqu’à la fin du XXe siècle. Une plongée au cœur de la société corse à travers le sport roi…

Ouvrage momentanément indisponible

Description

Quatrième de couverture

Incontestablement, le football reste en Corse un sport « national » déchaînant les passions et défrayant parfois la chronique sportive et politique ; nombreuses furent les occasions qui excédèrent le cadre sportif et envenimèrent les relations complexes que l’île entretient encore aujourd’hui avec le continent. Que l’on se souvienne des échauffourées au sortir des stades, de l’affaire Bastia-Lens (1972), du drame de Furiani (1992) ou encore, plus près de nous, de La Marseillaise sifflée lors de la finale de la Coupe de France (2002).

Mais, à y regarder de plus près, apparaissent les profondes mutations des enjeux extra-sportifs au cours des trente dernières années : image d’une exigence déçue d’intégration d’une part, symbole de l’affirmation d’un certain nationalisme corse d’autre part. Un article de Didier Rey paru dans le Monde diplomatique : « Football et nationalisme ».

Au-delà de l’aspect strictement sportif – qui sert de colonne vertébrale à l’ouvrage –, une analyse est proposée ici des rapports du football avec le phénomène identitaire en Corse, de l’apparition du ballon rond dans l’île jusqu’à la fin du xxe siècle. Apparu dans l’indifférence générale, le football fut quasiment ignoré par la bourgeoisie insulaire jusqu’au début des années vingt ; elle sut alors le récupérer sans pour autant en faire un objet vraiment politique, à la différence notable de ce qui se passait sur le continent.

U ballò sut toutefois irriguer les passions et devenir un élément à part entière de la culture corse et un reflet de son peuple. L’intégration tant désirée aux compétitions nationales (années soixante) eu l’effet d’un véritable choc culturel dont, un temps, les nationalistes corses surent tirer profit, les équipes engagées dans les différents championnats devenant les porte-drapeaux de l’esprit de résistance et de combats prônés sur d’autres plans.

Néanmoins, cela ne devait jamais déboucher sur la mise en place d’un football réellement identitaire dont la création d’une sélection corse officielle aurait été le meilleur représentant, agrégeant les sentiments de patriotisme national d’une communauté à la recherche des symboles de son unité.

Ici, comme dans de nombreuses régions en périphérie, le football dans son intrication profonde avec le substrat social est un révélateur puissant des courants qui traversent la sphère du politique.

Détails du produit

Parution
Albiana 2003
Format
17 x 24 cm
Nombre de pages
408
Nouveau produit

A propos Thèses

Commentaires

Aucun commentaire

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...