Livres de l'auteur Vinciguerra Marie-Jean

Agrégé de l’Université, diplômé d’études romanes, professeur puis haut fonctionnaire Marie-Jean Vinciguerra a mené une carrière à la fois universitaire, diplomatique et politique.

Né le 20 décembre 1931 à Bastia, culturellement et affectivement relié à cette ville et à Ghisoni et Olmo, ses deux villages. Il est le fils de Quilicus Vinciguerra (1887-1974), et de Rosalie Paolini (1898-1986).

Né en Corse, de parents professeurs, il fait des études secondaires au lycée de Bastia puis est admis en classe préparatoire au lycée Louis-le-Grand, à Paris, en 1949. Il renonce temporairement à l’agrégation de lettres et choisit une expérience italienne comme lecteur à l’université de Parme.

À son retour en France, il est reçu à l’agrégation d’italien et commence, à Bastia, puis à Soissons une carrière d’enseignant, vite interrompue car il devient bientôt conseiller culturel et de coopération technique d’abord à l’ambassade de France en Thaïlande, puis en Colombie et au Burkina-Faso (alors dénommé Haute-Volta).

Il occupera successivement plusieurs fonctions administratives et en particulier à la direction générale des relations culturelles au ministère des Affaires étrangères. Il retourne ensuite à l’Éducation nationale. Il y opère dans l’administration de terrain, comme inspecteur d’académie dès 1974, à Aix-Marseille, puis en Corse jusqu’en 1977.

C’est dans les années 1980 que ses compétences l’appellent à oeuvrer dans divers cabinets ministériels, auprès de Jacques Pelletier, de Christian Beullac et René Monory.

Devenu inspecteur général de l’Éducation nationale en 1986, il exercera la direction du cabinet de Michèle Alliot-Marie en 1987.

Engagé dans la vie politique insulaire, il devient conseiller général, puis conseiller régional membre de l’Assemblée de Corse.

C’est dans le champ de la culture qu’il mènera action et réflexion.

Article ajouté à la liste de souhaits
Product added to compare.