Autonomies insulaires

Vers une politique de la différence pour la Corse ?

16 x 24 cm - 203 pages

9782905124470
21,34 €
TTC

Réflexions des représentants de différentes sensibilités politiques corses ainsi que de la société civile sur la « question corse ». Ils discutent pour la première fois, avec leurs homologues finlandais et des experts internationaux, des défis communs aux communautés insulaires et s'inspirent de l'expérience unique et passionnante des îles Åland, un exemple d'autonomie avancée.

Description

Quatrième de couverture

Partout en Europe les régions se mobilisent et s’associent afin de répondre aux défis de la construction européenne. Les îles ont été officiellement reconnues par les pays de l’Union européenne, dans le traité d’Amsterdam (1997), comme des régions à caractères spécifiques, faisant face à des défis particuliers se rapportant à leur insularité. En même temps, l’insularité a souvent permis la préservation d’une culture et d’une identité distinctes.

Cet ouvrage réunit les réflexions des représentants de différentes sensibilités politiques corses ainsi que la société civile sur la « question corse ». Ils discutent, pour la première fois, avec leurs homologues finlandais et des experts internationaux, des défis communs aux communautés insulaires et s’inspirent de l’expérience unique et passionnante des îles Åland : un exemple d’autonomie avancée, avec des règlements originaux tels que la « citoyenneté régionale », développé progressivement de 1920 à 1992 par la Finlande et cette petite communauté de langue suédoise.

Cette réunion dans le cadre inhabituel d’un paisible archipel scandinave démilitarisé a permis de concentrer les débats sur les solutions pratiques à l’impasse politique, économique et institutionnelle dans laquelle se trouve toujours la Corse malgré les grands bouleversements survenus sur le plan européen en matière de régionalisation et de dévolution du pouvoir selon le principe de subsidiarité. Les propositions les plus originales et surprenantes n’émanent pas des franges de la scène politique corse mais de son cœur même et certains élus ont provoqué une onde de choc en proposant une simplification institutionnelle fondée sur l’abolition des départements.

Cet ouvrage espère contribuer à la réflexion sur la prise de responsabilité politique non seulement par l’État en Corse mais aussi par les Corses eux-mêmes face à leur destin.
L’objectif du Centre européen sur les questions de minorités (European Centre for Minority Issues-ECMI) est de promouvoir la recherche interdisciplinaire sur les questions relatives aux rapports entre minorités et majorités dans une perspective européenne et de contribuer à l’amélioration des relations interethniques dans les régions d’Europe en proie aux tensions et conflits ethnopolitiques. Le centre est situé à Flinsburg (Allemagne), au cœur de la région frontalière germano-danoise.

John Loughlin est professeur de sciences politiques à l'école d'études européennes de l’université de Cardiff (Pays de Galles) et membre d’un groupe de travail sur la démocratie régionale et locale du Comité des régions (Bruxelles). Claude Olivesi était conseiller général de Haute-Corse et maître de conférences en science politique à l’université de Corse à Corte.

Détails du produit

Parution
Albiana 1999
Format
16 x 24 cm
Nombre de pages
203
Nouveau produit

Commentaires

Aucun commentaire