Réédition

Bandits corses d’hier et d’aujourd’hui

14 x 22 cm - 216 pages

9782824103099
12,00 €
TTC

Aujourd’hui rééditée dans sa forme originelle, cette étude, très documentée, fut écrite par l’un des meilleurs connaisseurs du sujet à l’un des moments décisifs de l’histoire du banditisme en Corse…

Épuisé

Description

Quatrième de couverture

En 1932 paraissait, chez Jean Rombaldi éditeur, à Ajaccio, la meilleure étude réalisée à ce jour sur le très fameux banditisme corse. Cet ouvrage, aujourd’hui réédité dans sa forme originelle, fut écrit par l’un des meilleurs connaisseurs du sujet à un moment décisif de l’histoire du banditisme en Corse. En effet, l’année précédente (1931), la Corse avait été le théâtre d’une véritable expédition militaire menée à grand renfort d’automitrailleuses, le gouvernement ayant décidé de venir à bout d’un fléau multiséculaire. Les quelques bandits de grand chemin qui s’y trouvaient encore, et dont les noms – Bartoli, Caviglioli, Spada, Castelli, Romanetti – défrayaient la chronique, furent « exterminés » en quelques mois. Le « Palais vert », que les célébrités en mal d’aventure avaient pris l’habitude de visiter et que les journalistes superlatifs encensaient, était désormais libéré de ses « rois du maquis »…

L’ouvrage, très documenté, écrit par un insulaire, tord le cou à un certain nombre de mythes, notamment celui du bandit au grand cœur, plus proche des héros de papier de Walter Scott ou de Mérimée que de la vérité historique. La réalité était plus crue et ce n’est pas la moindre des qualités de l’auteur que d’avoir su éviter le piège de la mythification béate, très en vogue à cette époque, relayée par les journaux à grand tirage notamment. Ainsi les bandits apparaissent-ils dans cette étude tels qu’en eux-mêmes, pour ainsi dire « dans leur jus », l’auteur n’ayant d’autre parti pris que de les remettre historiquement à leur place !

Jean-Baptiste Marcaggi (1866-1933) fut historien, journaliste, romancier et dramaturge. Il a notamment écrit une étude sur la jeunesse de Napoléon Bonaparte qui, aujourd’hui encore, fait référence.


Sommaire

I – Aperçu sur la vendetta et sa répression à travers les siècles
    Morand dans le Fiumorbo (1808)
    Entrevue avec Jacques Bellacoscia
    Pierre Giovanni
    Le bandit Tramoni, dit Brico, de Sartène
    Le bandit Ettori
II – Esquisse d’une psychologie de la vendetta et du bandit corse
    Drame de Levie (1928)
    Vendetta des Ogliastroni de Casalabriva
    Inimitié des Furioli et des Cirendini
    Le double meurtre de Peraldi à Cauro (1906)
    Le drame de Guagno (1892)
    La vendetta des Paoli et des Sanguinetti dans la Casinca
    La mort du bandit Cappa
III – Colomba, la vendetta romancée, et ses sources d’inspiration
IV – Le tragique corse. La tuerie de Chidazzo
V – Jean-Camille Nicolai
VI – François Bocognano
VII – Matteo Poli

VIII – Castelli
IX – Romanetti
X – Perfettini
XI – Joseph Bartoli et Cie
XII – François Caviglioli
XIII – André Spada
XIV – Feliciolo Micaelli

Détails du produit

Parution
Albiana 2012
Format
14 x 22 cm
Nombre de pages
216
Nouveau produit

Commentaires

Aucun commentaire

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...