Lorsque Prosper Mérimée, l’inspecteur des monuments historiques – le romancier n’était pas encore connu – vint en Corse en 1839, il se fit indiquer les lieux remarquables de l’île. Trois semaines furent suffisantes pour avoir un aperçu de la « richesse » patrimoniale de l’île et récolter le matériau nécessaire pour une longue nouvelle qui le rendra célèbre : Colomba. L’essentiel de ses observations portent sur la préhistoire et surtout la période romane.