Études corses n° 55

Décembre 2002

16,5 x 24 cm - 192 pages

9782846980487
15,00 €
TTC

Revue de l'Association des chercheurs en sciences humaines (domaine Corse)

Description

Sommaire

Introduction : « Storia patria entre histoire régionale et histoire nationale » Francis Pomponi
« Appunti sull’idea d’Italia nella cultura europea dell’Ottocento » Alessandro Volpi
« L’essor de la Storia patria. Panorama de l’historiographie dans la Corse romantique » Eugène F.-X. Gherardi
« Pascal Paoli et la Corse dans la Storia d’Italia » Carlo Botta
« Storia nazionale e costruzione identitaria : le « novelle storiche » corse » Marco Cini
« La Corse patriotique de l’abbé Galletti » Michel Casta
« Francesco-Constantino Marmocchi, le regard d’un géographe de l’Italie pré-unitaire sur la Corse » Joseph Matinetti
« Entre France et Italie : la quête identitaire d’Henri Sappia (1898-1901) » Karine Lambert

 
Extrait

Storia Patria… l’expression est consacrée pour désigner le courant historiographique qui fait partie intégrante au xixe siècle de l’Italie du Risorgimento. Il en constitue même les prémices en contribuant sur le plan idéologique à l’émergence d’une conscience nationale italienne. Le phénomène n’est pourtant pas isolé ni propre à l’Italie péninsulaire et insulaire ; il est une forme particulière dans un ensemble plus large, d’échelle européenne, qui a été concerné, dès le XVIIIe par un engouement intense pour le passé où l’Histoire a occupé une place essentielle mais non exclusive. Les pays du Nord — îles britanniques, Scandinavie notamment — ont donné l’élan à ce vaste mouvement de redécouverte et de reconstruction, souvent mythique, des temps anciens, plongeant notamment dans l’ère médiévale à la recherche des aèdes calédoniens ou des valeureux Vikings. L’Allemagne a suivi, la Suisse aussi et l’on vit resurgir les personnages héroisés d’Arminius détruisant les légions de Varon et de Guillaume Tell auréolés du mythe national. C’est le temps des épopées gaéliques, celtiques, germaniques, slaves et nordiques dans la suite de Macpherson, inventeur d’Ossian ; c’est bientôt celui de l’Ivanhoé de Walter Scott qui allait être la source d’inspiration de tant de romans historiques dont le Pascal Paoli de Guerrazzi, celui de l’ère romantique connotée par l’éveil des nationalités qui remet en questions les cultures et les pouvoirs dominants. La France n’a pas été en dehors du mouvement…

Détails du produit

Parution
Albiana 2003
Format
16,5 x 24 cm
Nombre de pages
192
Nouveau produit

Commentaires

Aucun commentaire