Cartographier la Corse au temps de Pasquale de’Paoli

Les cartes et l'Histoire (1755-1807)

24 x 32 cm - 104 pages

Musée de la Corse
9782846982191
15,00 €
TTC

Un superbe ouvrage, une iconographie exceptionnelle. La cartographie du xviie siècle, un art de voir et de dire.

Description

Quatrième de couverture

Catalogue de l’exposition qui répond à plusieurs intentions. Celles de situer l’île dans l’histoire et, réciproquement, d’en revisiter l’histoire : histoire de la Corse, mais aussi histoire de la Méditerranée. Cette ambition s’accorde au sens qui prévaut dans l’exposition concomitante « Pasquale de’Paoli (1725-1807) — La Corse au cœur de l’Europe des Lumières ». La cohérence historique exigeait une adéquation chronologique, à l’origine du choix des documents cartographiques ici sélectionnés.

Présente dès l’Antiquité sur les planches géographiques du Grec Ptolémée (iie siècle apr. J.-C.) et sur les portulans toscans de Méditerranée à la fin des années 1200, privilégiée à la Renaissance dans les atlas d’îles – Isolarii –où elle figure en bonne place dès 1420, reconsidérée par les copistes de la cartographie ptoléméenne à la fin du xvsiècle, la Corse demeura, au cours des deux siècles suivants, l’un des objets cartographiques les plus méconnus, incertains et mystérieux. À défaut de connaissances empiriques et de savoir géographique, les cartographes se contentaient de reproduire, pour le meilleur et souvent le pire, les cartes fautives de leurs prédécesseurs.

Les troubles internes, communément nommés « révolutions corses  » débutent en 1729 et justifient l’intervention répétée de troupes des grandes puissances européennes. Accompagnant alors les corps expéditionnaires, ingénieurs et géographes accomplissent un travail de terrain, des levés multiples, enregistrent des informations relatives aux côtes et aux rivages, favorisant ainsi l’apparition d’une nouvelle cartographie de la Corse empreinte de rigueur scientifique. Alors objet d’une curiosité et d’une attention politique évidentes, l’île devient un des thèmes favoris de la cartographie dans la seconde moitié du xviiie siècle.

Éloquence du nombre, éloquence de la qualité des cartes de Corse après 1750 : l’exemplarité du fonds cartographique ancien du musée de la Corse corrobore cette évolution ; la séquence choisie pour valoriser l’œuvre politique de Pascal Paoli correspond à une période caractérisée par une efflorescence de cartes, présentes pour la plupart dans les collections du musée.


Sommaire

Prologue
Introduction
La carte de géographie
Histoire de la cartographie : une esquisse
Les acteurs de la carte
Réalité et conventions divergent
La Corse et la France
Gilles Robert de Vaugondy, 1758
G. Antonio Rizzi Zannoni, 1762
Joseph Roux, 1764
Louis Brion de la Tour, Louis Charles Desnos, 1766
Georges Louis Le Rouge, 1768
Étienne André Philippe de Prétôt, 1787
Antonio Zatta, 1794
Rigobert Bonne, 1790
Les présides de Corse sous Louis XVI
Giovanni Maria Cassini, 1793
Gregorio Salvini, 1764 et Louis Armand Jaussin, 1758-1759
La cartographie innovante de Jacques-Nicolas Bellin
Les ingénieurs géographes
Les « grands travaux » de J.-N. Bellin, Paris, 1769
La Description géographique et historique de l’Isle de Corse et l’Atlas de l’Isle de Corse
La Corse et Gênes
Bernard Antoine Jaillot, 1784
Domenico Policardi, 1769
La Corse et l’Angleterre
Chronologie des rapports franco-anglo-corses (xvie-xixe siècles)
John Mount et Thomas Page, 1764
Thomas Phinn, 1768
Thomas Jefferys, 1769
Joseph Foss Dessiou, 1793 et 1805
La Corse et la Révolution
Les institutions politiques et administratives en Corse sous la monarchie (1768-1789)
La Corse vue par les diplomates européens en 1789
La France des départements
Pierre Grégoire Chanlaire, 1794 et 1801
Les cartouches de titre
La tête de « More » ou « Maure »
Épilogue

Détails du produit

Parution
Albiana 2007
Format
24 x 32 cm
Nombre de pages
104
Nouveau produit

A propos Musée de la Corse

Commentaires

Aucun commentaire

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...