Ginette Cals

La passion du portrait

20,5 x 25,5 cm - 440 pages

9782824104942
49,00 €
TTC

Exceptionnelle est l’histoire de Ginette Cals, ce peintre âgée aujourd’hui de 94 ans qui n’a jamais montré son œuvre, le gardant jalousement auprès d’elle sa vie durant. L’histoire de ses voyages (de l’Aveyron à la Corse, en passant par l’Espagne, l’Italie et les grands suds maghrébins), de ses inspirations (les rencontres humaines avec ses modèles), l’histoire aussi de sa conversion artistique en sculpteur … tout converge pour dire l’inédit, l’hors du commun. Enfant du

Description

Quatrième de couverture

Successivement peintre puis sculpteur, Ginette Cals n’a « jamais cessé de croire à [son] destin d’artiste», quels qu’aient été les obstacles rencontrés sur son parcours – la guerre, l’Occupation, la Résistance – et ce, malgré les contraintes engendrées par le mode de vie qu’elle mena avec son époux, ingénieur des travaux géographiques (« vivre ensemble partout et toujours »). Vite soulagée de l’incertitude matérielle habituellement attachée à l’exercice d’une carrière artistique, elle a très peu exposé et ne s’est que très rarement séparée de ses œuvres (pour accepter de s’en défaire, il lui fallait être sûre que l’œuvre suscitait « un plaisir sincère »). Une discrétion motivée donc par un engagement amoureux mêlé – paradoxalement – à un fort sentiment d’indépendance. Elle se trouve ainsi aujourd’hui dépositaire de nombreux dessins, de centaines de toiles et de dizaines de sculptures sur pierre, inconnus autant du public que des spécialistes.

Si elle déplore de n’avoir que peu montré – car « quand on crée, on est heureux de faire partager son travail » –, elle reste toutefois persuadée que ce mode de vie fut aussi une chance. Sans cesse soumise aux changements, elle a dû s’adapter à des conditions précaires mais stimulantes et relever les défis de l’adaptation et de la persévérance dans l’effort. Et si elle a bâti sa démarche dans un isolement certain, sans confrontation directe avec ses pairs et le milieu de l’art, elle l’a fait aussi sans « se soumettre aux influences ». Situation inconfortable intellectuellement mais fort stimulante pour ce caractère déterminé.

Témoin actif, appliquée à rendre tout aussi bien les événements, les personnes, les lieux que les sentiments éprouvés tout au long de son existence – née en 1921, Ginette Cals a vécu les bouleversements de ce siècle agité –, elle nous offre aujourd’hui, grâce au récit « illustré » de sa vie, d’accéder à une perception intime de l’Histoire, à l’échelle de l’humain, qui plus est selon le point de vue de la femme.

(…) Le parcours que propose cet ouvrage s’appuie sur ce lien étroit entre l’artiste et ceux qu’elle a dessinés ou peints. Sa personnalité, formée aux sources d’une philosophie libertaire et humaniste, explique son attirance pour les plus humbles, mais aussi son attachement aux individus, hors de leur cadre d’appartenance. Confrontée à des univers très différents, que ce soit géographiquement – de Paris au Maghreb, de Grenade à Florence, du Nord au Sud de la France… –, socialement ou intellectuellement – paysans, danseurs, étudiants, ouvriers, intellectuels, poètes ou musiciens… –, elle a su percevoir puis restituer la singularité de chacun. Aujourd’hui encore, elle sait décrire avec précision cet appel du modèle, souvent irrésistible, qui constituait l’étincelle de départ, l’inspiration. Toute sa place est donc donnée à la parole de l’artiste – souvenirs et réflexions – qui, associée étroitement aux œuvres, dévoile les processus créatifs agissant : mécanismes conscients ou inconscients, place de l’instinct ou de la connaissance, vécu immédiat de l’artiste – bonheur, désarroi –, défis à relever, etc. (…)

La présence de Ginette, la disponibilité de ses œuvres et l’éclairage de son témoignage et de ses réflexions constituent un ensemble exceptionnel et une aubaine pour qui veut approcher de manière sensible la réalité mystérieuse de la création artistique.

V. Biancarelli, extrait de l’introduction, « Ginette Cals, ou le parcours impénitent »

Détails du produit

Parution
Albiana 2016
Format
20,5 x 25,5 cm
Nombre de pages
440
Nouveau produit

Commentaires

Aucun commentaire