Île diserte

Pour une anthropologie de la Corse contemporaine

16,5 x 24 cm - 496 pages

Carta
9782846983716
25,00 €
TTC

Charlie Galibert est l'auteur de plusieurs ouvrages et de nombreux articles sur les thématiques de l'insularité et de l'altérité. Son parcours scientifique se prête admirablement à l’exercice de recension que réclame la collection Carta. Son travail s'organise autour de six modules thématiques regroupant des articles présentés chronologiquement.

Description

Quatrième de couverture

Depuis bientôt plus de vingt ans, Charlie Galibert construit patiemment une œuvre scientifique avec la Corse au cœur. Chercheur « tous terrains », comme l’anthropologie sait parfois si bien les faire naître en son sein, il a choisi la Corse – à moins que ce ne soit l’inverse –, pour « objet ». Véritable « sujet » qu’il sait inépuisable, elle lui a offert l’opportunité de traverser la mer, les époques, les structures de la société, les cœurs et les esprits dans un va-et-vient de l’universel au singulier qui n’appartient qu’à lui.

« Il s’agit bien, dit-il, d’anthropologie de la Corse, certes, et même d’incursions dans l’histoire, l’économie, le politique, la fiction, le rêve, le genre, l’action (…), mais aussi d’anthropologie de l’anthropologie, par laquelle la Corse, d’objet (rétif !) devient sujet (exubérant, expansif, disert) de réflexion, de critique, d’hypothèses sur les théories, les méthodologies, les pratiques disciplinaires. Guide, laboratoire, terrain (autant de mots aussi épuisés que de vieux cailloux pour avoir beaucoup servi, usés, fatigués, sollicitant une retraite anticipée, quand leur temps de travail, à eux aussi, est appelé à s’allonger), éveillant désormais des échos aux quatre vents du monde. »

Aujourd’hui, mettre nos pas dans les siens et entrer avec l’âme d’un découvreur dans les pages de ce recueil d’articles publiés au fil du temps et devenus parfois introuvables, c’est accéder sous forme de voyage érudit à une Corse peu décrite car peu encline à se dire. Peu diserte a priori, mais ô combien « parlante » si l’on y regarde à deux fois. C’est aussi prendre part à la compréhension du monde dans lequel nous vivons, que nous soyons insulaires ou non, quand la théorie, la réflexion et l’analyse permettent de continuer à respirer, imaginer, créer. À vivre sans se justifier d’exister, sans étouffer.

Prix de la Collectivité territoriale de Corse 2012
Prix du Salon internationnal du livre insulaire (catégorie sciences) Ouessant 2012

Table des matières

PREMIERE PARTIE
TRAVAUX
LE COMMENCEMENTDA U PRINCIPIU
1 – Île diserte et loi du silence
2 – Île terrain ou île laboratoire : une expérience anthropologique en Corse
3 – La question du commencement en anthropologie. L’exemple d’un village corse
4 – Prolégomènes à une anthropologie de l’observateur et de l’acteur
5 – L’épistémê ethno-anthropologique (de la) corse : état des lieux

L’INSULARITEDI L’ISULA A U MONDU A L’ISULA CUM’E MONDU
1 – De l’imaginaire à l’anthropologie : l’Île
2 – D’une île, l’autre. Bejofo (Madagascar), une monographie exotique de Sarrola-Carcopino
3 – Entre Madagascar et la Corse : Un village à la mer. Le retour d’un soldat corse d’une campagne coloniale à Madagascar (1900)

LA SOCIETEA SUCIETA
1 – La « bataille de la municipalité » : une élection en 1929. Contribution à une anthropologie politique de la Corse
2 – Temps, mémoires et construction de l’identité. L’édification d’un monument aux morts en 1929 dans un village corse
3 – L’acteur et le local. Pour une approche transdisciplinaire du quotidien
4 – Anthropologie fictionnelle et anthropologie de la fiction
5 – Enfance, équation d’espace-temps et génie du lieu (inédit)

CORSE, CORSES, COLONIESCORSICA, CORSI, CULUNIZAZIONE
1 – Être ou ne pas être Ubiquité et insularité chez les Corses de l’extérieur
2 – « De l’autre côté des révoltes »
3 – Ethnologie du passé et histoire du présent. Pour une ethnologie du présent historique
4 – Contribution à une anthropologie de l’action
5 – Des topiques aux tropiques. Une approche anthropologique de la Corse par l’imaginaire insulaire (Soudan, 1902-1903)

CORSE ET GENREA CORSICA E A DONNA
1 – Dits et écrits d’une femme corse. Perspectives féminines et anthropologie historique
2 – Le rêve comme révélateur de l’univers symbolique
3 – Une écriture féminine de la mort corse. Repères anthropologiques autour du décès d’une jeune Corse en 1939
4 – De la fragilité des permanences heureuses, ou comment commémorer le bonheur ?
Lettres d’une épouse à son mari soldat (Corse, août 1914/août 1915)

DEUXIEME PARTIE
PERSPECTIVES
PERSPECTIVES POUR UNE ETHNO-ANTHROPOLOGIE DE LA CORSE CONTEMPORAINE : ERI, OGHJE, DUMANE
1 – L’exotisme ou la désorientation anthropologique. Une approche anthropologique de l’orientation à La Réunion et en Corse.
2 – Voyage en insularité ou De l’invisibilité de la Corse contemporaine
3 – Robinson, Arlequin, La Corse : variations sur un pas
4 – D’un terrain et de ses mutations. Invisibilité, difficulté et questionnement d’une ethnologie du contemporain en Corse
5 – De la mort en voie de disparition
6 – Vers une anthropologie de l’humanité contemporaine

TROISIEME PARTIE
LA SOCIÉTÉ CORSE

Détails du produit

Parution
Albiana 2012
Format
16,5 x 24 cm
Nombre de pages
496
Nouveau produit

A propos Carta

Commentaires

Aucun commentaire

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...