Le mois de mai est prolifique en publication de revues. Effet de printemps ? Effet du hasard ? Nous proposons ce mois-ci quatre nouveaux numéros de revues que nous accompagnons depuis de très nombreuses années :

 

Chacune dans sa ligne éditoriale propose des textes d’auteurs de qualité qui ont, chacun, le souci du partage.  Partage des connaissances, partage des analyses, partage de l’imaginaire.

Les revues sont depuis les premiers volumes de la doyenne des revues corses (Bulletin des sciences sociales et humaines de Corse) à la fin du xixe siècle, l’un des moyens les plus sûrs de la transmission du savoir. Elles ont été nombreuses, parfois éphémères, mais elles constituent indéniablement l’un des piliers de notre culture. Que l’on songe au nombre d’auteurs qui ont aiguisé leur plume dans leur pages, que l’on songe aussi à la multiplicité des sujets abordés et des débats scientifiques qu’elles ont suscité… Que l’on songe aussi aux fleurs éternelles offertes par nos poètes, nos écrivains, de langue corse ou non…

Soutenir les revues c’est donc soutenir les assises invisibles de notre culture : le plus souvent portées par des bénévoles, des associations, des structures fragiles qui s’émoussent souvent avec le temps, elles doivent être protégées par le public et par les institutions comme l’une des ressources primordiales de notre culture en marche : entre passé et avenir, le présent écrit ici aussi ses formes modernes et authentiques.