La vie d’un éditeur est jalonnée de moments forts, certains sont même exceptionnels. L’édition de Ginette Cals, La passion du portrait en fait partie.

L’édition d’un beau-livre est déjà en soi un événement, à la fois artistique et culturel, quel que soit son sujet. Il exige un investissement humain et financier important. Il est porté dans l’atelier des mois, voire des années durant. Il est écrit, façonné, modelé, repris encore et encore. Il devient le petit enfant de la maison.

Le jour annoncé de sa naissance, lorsque nous le recevons de la maternité-imprimerie, nous ressentons une émotion intense même si nous y avons été préparés. Car nous avons vu les bonnes feuilles, participé aux choix des beaux habits et même parfois trouvé le nom qu’il portera. Et il recèle un peu de nous en lui. Nous nous y reconnaissons.

Ginette Cals, la passion du portrait est plus que cela encore. Voilà plus de dix ans que nous voulons réaliser ce livre. L’œuvre peint de Ginette est exceptionnel. Et nous invitons chacun à s’en rendre compte en feuilletant l’ouvrage.

Riche de plus de mille reproductions (440 pages !), l’œuvre peint est présenté dans sa quasi-intégralité : Ginette Cals a en effet gardé par-devers elle presque toute sa production, négligeant le travail de promotion pour se consacrer uniquement à l’art et au partage qu’il sous-entend (la relation avec le modèle est le gage d’une peinture « vraie », humaine). Devenue sculptrice, elle a conservé cet œuvre en l’état.

Ce livre propose aussi un voyage dans la mesure où il suit à la trace les pérégrinations de cette vie entièrement consacrée à l’art. On y voit se déployer les contours d’une Méditerranée rare car essentiellement portée par des portraits, c’est-à-dire par des regards. Maroc, Algérie, Tunisie, Italie, Espagne, Corse sont illuminés par ces regards échangés par-delà les époques et leurs tourments. L’humanité est au cœur de l’ouvrage.

Ce dernier a été entièrement écrit dans l’atelier de la maison d’édition, maquettiste et auteur ne faisant qu’un. Par ailleurs, la proximité de l’auteur avec l’œuvre et l’artiste rend cette expérience éditoriale unique en son genre. L’ouvrage est en effet au plus près du « sujet ». Il s’agit presque de consubstantialité…

Un « sujet », c’est-à-dire une personne et son œuvre. C’est par les mots que Ginette aujourd’hui se raconte après s’être exprimée en musique, en peinture et enfin en sculpture. Complexe, sans fard et généreuse, voilà une âme riche de ses rencontres et une œuvre, pleine de son talent et de son intelligence, sans cesse sur le métier…

Un ouvrage, une personne, un projet éditorial hors du commun : voilà au final les ingrédients d’une vraie découverte à faire et à partager.