×

S'identifier

Informations

Données de contact

ou se connecter

Prénom obligatoire
Nom obligatoire
Prénom invalide
Nom invalide
Adresse mail invalide
Adresse mail obligatoire
Cette adresse existe déjà
Mot de passe obligatoire
Entrez un mot de passe valide
6 caratères minimum s'il vous plaît !
16 caratère minimum s'il vous plaît !
Les mots de passe ne correspondent pas
Vous devez accepter les termes et conditions
Mauvais Email ou mot de passe

Annales méditerranéennes d'économie n°4

ISBN : 9782824107769

Disponibilité : En stock

Annales méditerranéennes d'économie n°4

Solidarité et innovations

Collectif

15,00 €

Soyez le premier à commenter ce produit

Description

Détails

 

SOMMAIRE

Avant-propos Marie-Antoinette Maupertuis

L’ESS et la Fondation de l’université de Corse. Une histoire de don et de dette Vannina Bernard-Leoni

L’Économie sociale et solidaire en recherche Jean-Louis Laville

Économie sociale et solidaire et territoires Philippe Fremeaux

Économie sociale et solidaire, innovations sociales et territoires:
entre territorialisation et encastrement – Une mise en perspective
à partir de six études de cas
Nadine Richez-Battesti

Innovation sociale et entreprise sociale: quels dialogues possibles?
Une perspective européenne
Marthe Nyssens


 Xavier Peraldi – Contributions à l’étude de l’ESS

Le modèle associatif est-il à bout de souffle? Ou quand l’idéal associatif se heurte aux contraintes de gestion Xavier Peraldi, Lyne Bonnier

Services de santé, aménagement du territoire et gouvernance Xavier Peraldi, Xavier Pieri

L’apport de l’ESS aux territoires ruraux:
au-delà des potentialités, quelles perspectives véritables
? Xavier Peraldi, Michel Rombaldi


 Compte rendu de lecture Michel Rombaldi

 

EXTRAIT

Avant-propos

Ce quatrième numéro des Annales méditerranéennes d’économie est « spécial » à plus d’un titre.

De par le sujet abordé tout d’abord, Solidarité et Innovations, qui peut interpeller plus d’un dans le cadre d’une revue qui s’inscrit à titre principal dans le champ de l’économie. Il rejoint, en ces temps difficiles et troublés dans lesquels les économies occidentales cherchent les voies d’une croissance durable et inclusive, la réflexion menée depuis maintenant une génération sur les fondements théoriques et les mécanismes d’une économie sociale et solidaire.

Par la mixité des contributeurs ensuite, qui relève tout autant du cénacle universitaire que du secteur bien réel de l’ESS, au premier rang desquels la Fondation de l’Université de Corse dont la directrice réalisa un jour que, sur les territoires confrontés à des handicaps structurels d’insularité et de ruralité essentiellement montagnarde, l’institution pouvait jouer un rôle de promotion de l’innovation sociale et de développement local.

Enfin, cette livraison des Annales associe les actes de la chaire de l’ESS – qui s’est tenue à l’université au cours des années 2013-2014 « pour étudier, comprendre et soutenir l’économie sociale et solidaire » – à des mélanges en hommage à notre collègue Xavier Peraldi, maître de conférences en sciences économiques à l’université de Corse de 1986 à 2015 et disparu trop tôt en janvier de cette même année.

Les lecteurs découvriront donc dans ce numéro, d’une part, un état de l’art récent sur l’ESS établi par des chercheurs impliqués très tôt dans la réflexion sur les modes de production et d’échange alternatifs au marché et, d’autre part, un exposé des opportunités réelles de dispositifs d’action mobilisables pour faire en sorte que certains territoires et certains groupes humains localisés en marge des aires de marché centrales puissent avoir accès aux biens et services courants, dans le domaine de la santé, des services à la personne ou même du commerce. Nous vous invitons à mettre en regard les avancées théoriques de ce qu’on appelle aujourd’hui l’ESS avec les avancées réelles sur le terrain de réalisations concrètes fondées sur les notions de partage, de solidarité, de don et de contre-don.

Permettez, chers lecteurs, que nous saisissions l’opportunité qui nous est donnée dans la rédaction de cette préface de nous attarder un peu plus longuement sur la personnalité de celui qui est indiscutablement à l’origine de la recherche en économie sociale et solidaire en Corse et qui a porté, avec son collègue et co-auteur Michel Rombaldi, le projet de Chaire de l’ESS en partenariat avec la Fondation de l’Université de Corse.

La singularité de ce numéro que nous évoquions précédemment dénote en fait la carrière tout à la fois riche et atypique de notre collègue Xavier. Spécialisé dans le domaine de l’économie régionale et, en particulier, dans les questions de transport, il avait produit plusieurs analyses sur les mécanismes coûteux de la continuité territoriale mobilisant les outils de l’économie industrielle dite « mainstream » lorsqu’il se prit d’un grand intérêt, au tournant des années 1990, pour les questions sociales et un champ tout juste naissant de la science économique plutôt hétérodoxe, l’économie sociale et solidaire.

Nous avions émis l’hypothèse avec d’autres collègues de la faculté d’économie que son empathie naturelle à l’égard des plus démunis, ses échanges ajacciens avec plusieurs militants engagés dans l’aide aux moins chanceux l’avaient, à un moment donné de son parcours scientifique, conduit à soutenir la thèse que le marché était défaillant dans la fourniture de biens et services à tous et que l’allocation des ressources qu’il enseignait pourtant très bien dans ses cours de microéconomie, péchait en réalité beaucoup plus qu’il ne l’avait cru durant des années. « Le marché ne régule pas tout, le marché ne fait pas tout », essayait de nous convaincre Xavier.

Mais quelles qu’aient été ses motivations initiales, le fait est que Xavier s’est attelé dans les règles de l’art à en démontrer la pertinence scientifique, ce qui lui a valu d’être assez rapidement reconnu comme un chercheur intuitif et productif dans le domaine. Plusieurs publications de qualité sont issues de cette réflexion et certaines vous sont livrées dans ce numéro. Mais sa notoriété s’est étendue au-delà du cercle scientifique, et les qualités humaines de Xavier, comme son engagement auprès de diverses associations, l’ont conduit à mettre en œuvre un important transfert des résultats de sa recherche vers le réseau des acteurs de l’ESS, en Corse en particulier et plus généralement ailleurs.

Cette imbrication forte entre recherche théorique et actions orientées vers l’amélioration de la qualité de vie de certains de ses concitoyens nous impose aujourd’hui d’écrire que l’hommage que nous souhaitions rendre à l’homme de science doit être tout autant rendu à l’homme d’action. Certains de ceux qui l’ont côtoyé souriront à l’énoncé de cette qualification tant sa personnalité était faite de discrétion et de modestie et tant Xavier n’avait rien d’un Rambo ou d’un matamore. Par action, nous entendons la transformation progressive de ses idées et résultats en « petits » gestes de solidarité ô combien nombreux, actes militants ou engagements institutionnalisés plus forts comme la création de la Chambre régionale de l’économie sociale et solidaire en Corse. La chaire Solidarité et Innovations – objet des présents actes – est sa dernière œuvre.

Notre collègue et ami aura ainsi réalisé en une quinzaine d’années ce que certains enseignants-chercheurs ne font pas en une carrière : produire de la connaissance, la transmettre et constater par soi-même l’utilité sociale de son travail intellectuel.

L’ESS lui doit beaucoup, tant sur le plan économique que sur le plan de la pratique sociale.

La Corse et les acteurs de l’économie sociale ont perdu un précieux défenseur de la réduction des inégalités socio-spatiales, du progrès social et, comme il disait lui-même, « d’un monde meilleur pour tous ».

È noi, prufessori è studienti di l’università di Corsica, avemu persu un ricercatore di gran valore è un amicu caru chi ci manca ogni ghjornu[1].



[1]
Et nous, enseignants et étudiants de l’université de Corse, avons perdu un chercheur de grande valeur et un ami très cher qui nous manque chaque jour.

 

Caractéristiques de l'ouvrage

Caractéristiques de l'ouvrage

Auteur Collectif
parution Albiana – Università di Corsica 2016
Nombre de pages 136
Format 16,5 x 24 cm
Quatrième de couverture Non
Collection Non
Commentaires
Mots clés

Mots clés du produit

Utilisez un espace pour séparer les mots clés. Utilisez l'apostrophe (') pour rédiger une phrase.